La chapelle Maas

Du grand béguinage à la cathédrale saint-michel

La chapelle Maas

Voilà ce que nous pouvions dire sur ces grands vitraux. Maintenant, nous voulons encore vous signaler un très beau retable d’autel en pierre. Pour cela, contournons le chœur par la droite, par le couloir, qui passe entre le chœur et la chapelle Notre-Dame de la Délivrance. En architecture, ce couloir porte le nom de déambulatoire. Il ouvre sur des petites chapelles. Dans la chapelle qui se trouve tout au bout, c'est-à-dire dans l’aboutissement de l’axe général de l’église, se trouve l’autel renaissance en albâtre dont nous voulons dire un mot. On appelle cette chapelle « chapelle Maas ». Nous vous attendons à l’entrée de cette chapelle.

Nous voici devant la chapelle Maas, du nom de la famille qui l’a fait construire en 1665. Mais sur l’autel de cette chapelle, se trouve un retable en albâtre, pierre blanche translucide. Le mot retable désigne la partie sculptée décorant le haut de l’autel. Il a été réalisé en 1538, et se trouvait à l’origine dans la chapelle de palais du Cowdenbèrgh, brûlé au 18e siècle, et dont nous pourrons voir les restes au cours d’une autre promenade. Son décor très fin montre des scènes de la Passion du Christ, entourées de têtes d’anges et de motifs végétaux stylisés, qui semblent très inspirées des bas-reliefs romains antiques, d’influence très italienne, donc.


<< 21 - Le chœur de la cath...         23 - Les sous-sols archéo... >>

Sommaire complet du dossier :