L’hôtel de Ville de Liège

Du perron aux fonts baptismaux de saint-barthélémy

L’hôtel de Ville de Liège

Nous voici sur la place du marché, aux pieds de la grande fontaine du perron, cette immense fontaine surmontée d’une colonne. Dans l’ancien Liège, la place du marché était le véritable centre économique et politique de la ville. Plaçons-nous de manière à avoir l’immense Place Saint-Lambert dans notre dos. Imaginez-vous qu’autrefois, cette place était occupée par l’immense cathédrale Saint-Lambert, dont le chœur gothique, flanquée d’un cloître et de maisons de chanoines, fermait derrière nous la petite place où nous nous trouvons. Et maintenant, avec la place Saint-Lambert dans le dos, mettons-nous en face du perron. Regardons à notre droite : nous voyons un très grand bâtiment de briques rouges et de calcaire gris : c’est l’Hôtel de Ville de Liège. Ce bâtiment bien décoré a été achevé en 1718, et il remplace l’ancien Hôtel de Ville médiéval, qui s’élevait ici au moins depuis le 13e siècle. Il avait été détruit en 1691 par les canonniers français de Louis 14. Et ça, c’est à cause du prince-évêque de l’époque, Jean-Louis d’Elderen. Étant prince d’empire, entendez par là allemand, il avait pris part à la ligue d’Augsbourg, une conjuration internationale contre Louis 14. Et le roi de France a fait payer cher cette prise de position, sans tenir aucun compte de la neutralité des citoyens liégeois dans cette affaire. Tout le quartier autour de cette place fut détruit.
Cet hôtel de Ville, tous les liégeois l’appellent « la Violette ». Bien que l’origine du nom ne soit pas attestée, il semble que ce nom est resté de l’ancien hôtel médiéval, qui portait au-dessus de la porte l’image d’une violette sculptée dans la pierre.


<< 2 - Promenade à Liège du...         4 - La fontaine du perro... >>

Sommaire complet du dossier :