L’église du culte antoiniste

Du perron aux fonts baptismaux de saint-barthélémy

L’église du culte antoiniste

Continuons notre chemin, en restant toujours sur le trottoir de gauche. Nous nous arrêterons quelques mètres plus loin, face au numéro 17 de la rue Hors château, occupé par une église du culte antoiniste.

Nous voici devant la porte d’une église antoiniste. Vous ne savez pas ce qu’est l’antoinisme ? C’est une religion, ou plutôt une secte, bien que sans danger, née dans la région liégeoise au 19e siècle. L’Antoinisme est né dans la région liégeoise au 19e siècle. Aujourd’hui, on en trouve des adeptes surtout en Belgique et en France. Nous dirions que le caractère essentiel de cette institution est d’être une religion guérisseuse.
Le fondateur de ce mouvement est Louis-Joseph Antoine, issu d’une famille de mineurs de fond. Il était au début profondément catholique, mais était très angoissé spirituellement. Il se passionna pour le spiritisme, et développa lui-même des dons de guérison et de communication avec l’au-delà. A partir de 1893, il deviendra magnétiseur, organisant des séances publiques, au cours desquelles il impose les mains et donne des médicaments de sa composition. Cela lui vaudra des problèmes avec la justice, pour exercice illégal de la médecine. Vers 1900, il abandonne donc ces habitudes, et met en œuvre une pratique de prière pour les guérisons. Il se fera appeler « le Père ». Un peu plus tard, il consacrera son premier temple, et instaure un rite. Le père Antoine mourra en 1912, laissant à l’époque un millier d’adeptes. On estime le nombre actuel d’antoinistes à environ quatre-vingt-mille.
Que croient les antoinistes ? Dans leur pensée, de nombreuses paroles du Christ sont reprises. Mais pour eux, il y a deux mondes : d’abord celui du corps, du physique, de l’intelligence, bref celui dans lequel nous vivons, qui n’est qu’une illusion. Ensuite, il y a celui du spirituel, de Dieu, qui lui est réel. L’homme est coincé entre les deux, et aspire à se dégager de l’illusion pour se purifier. Et comme une seule vie n’y suffit pas, les antoinistes croient à la réincarnation. Les épreuves que vivent les hommes sont des enseignements qui les aident à grandir. C'est pourquoi il leur faut aimer leurs ennemis, puisque ceux-ci, en leur faisant du mal, les aident dans leur progression. D’ailleurs, pour les antoinistes, le mal n’existe pas vraiment. C’est l’illusion de la matière qui crée la souffrance. Quand nous vous disions qu’il s’agit d’une secte aimable et pacifique.


<< 11 - La rue Hors Château...         13 - Sac de Liège... >>

Sommaire complet du dossier :