Histoire des franciscains

Dubrovnik : de la porte pile au palais du recteur

Histoire des franciscains

Au milieu du cloître s’élève un puits surmonté d’une statue de saint François. Asseyons-nous un instant dans le cloître pour comprendre qui sont les franciscains.
En effet, le moyen âge est l’époque à laquelle s’est développé un mouvement de contestation face à l’enrichissement de l’église. Rapidement, ce mouvement s’est divisé, d’un côté, des ordres nouveaux ou réformés comme les cisterciens et de l’autre des mouvements sectaires comme les albigeois. Tout ceci va marquer François d’Assise, le fondateur du mouvement des Franciscains. Né en 1182 dans une famille commerçante, il reçoit une éducation traditionnelle mais rêve d’autre chose. De nombreux maux vont s’abattre sur lui: guerre, captivité, maladies, et des songes lui révèlent alors sa voie: l’amour des plus pauvres. Et puis un jour, à Assise, il entend le crucifix de l’église Saint Damien lui dire : ” François, va et répare ma maison qui tombe en ruine ”. C’est bien sûr de la chrétienté qu’il s’agit. Il quitte alors son milieu, sa famille, ses amis et mène alors une existence d’errance dans la pauvreté. Rapidement, il trouve de nouveaux compagnons. Ceux-ci sont admis à l’accompagner à condition d’abandonner leurs biens et de vivre selon les évangiles. Ils sont appelés les frères mineurs. L’église va reconnaître et institutionnaliser ce mouvement en 1223, 3 ans avant la mort de François. Son corps marqué des stigmates du Christ va encore provoquer des vocations. Mais qu’en est-il après sa mort ? L’une des grandes difficultés de l’ordre naissant sera de concilier le vœu de pauvreté et la volonté d’expansion du mouvement. On institue ainsi au 14e siècle un système de personnes interposées entre les riches donateurs et les frères, pour que ceux-ci ne soient pas trop au contact de la richesse. Puis au 15e siècle, on alignera l’ordre sur des usages monastiques traditionnels. D’ordre mendiant, les franciscains deviennent un ordre cléricalisé très intellectuel et loin des bases voulues par François. Et ceux que l’on connaît sous le nom de franciscains s’affirment de plus en plus comme un ordre monastique respectant 4 règles essentielles : la diffusion de la parole de Dieu, la sainteté, le service de Dieu et le service des hommes. Voilà brièvement ce que l’on pouvait dire des franciscains à l’origine du lieu où nous nous trouvons.


<< 7 - Le monastère francis...         9 - Le musée du monastèr... >>

Sommaire complet du dossier :