L’intérieur de l’’église saint-Blaise

Dubrovnik : de la porte pile au palais du recteur

L’intérieur de l’’église saint-Blaise

Pénétrons maintenant à l’intérieur de l’église. Regardez autour de vous. Quelle impression se dégage ? Pour notre part, nous dirions la lourdeur. Car ici la surabondance décorative est manifeste. Il y a non seulement beaucoup de décorations et d’éléments décoratifs, mais en plus il y a beaucoup de couleurs. Regardez les marbres par exemple. Pas d’unité de couleur du tout. Et en plus, la structure de l’édifice renforce cette impression. Pourquoi ? Et bien, plaçons-nous sous le dôme pour nous en rendre compte. Et vous voyez bien qu’on a l’impression d’y arriver tout de suite. En fait, la nef parait tronquée. Il n’y pas, comme dans d’autres églises, cette impression de longueur jusqu’à l’autel. Mais l’intérêt majeur de l’église provient de sa statue de Saint-Blaise qui se trouve sur le maître autel. Allez-y, c’est la statue centrale en or et argent.

Nous y voilà ! Cette statue est un chef-d’œuvre de l’orfèvrerie dalmate du 15e siècle. On peut admirer la finesse des détails du visage; des mains et du drapé du vêtement. Cette finesse de détail est importante, car la maquette est aussi extrêmement précise et constitue l’un des rares témoignages sur ce qu’était la ville avant le grand tremblement de terre de 1667.
Saint Blaise était l’évêque de Sébaste (qui est située dans la Turquie actuelle) et il a été l’une des dernières victimes des Romains puisqu’il a été martyrisé en 316. C'est-à-dire après l’édit de Milan de Constantin qui accordait pourtant la liberté de culte. Quelques miracles lui sont attribués dont le plus célèbre raconte que le saint a sauvé un enfant qui s’étranglait après avoir avalé une arête de poisson. Depuis, bien entendu, le saint est invoqué en cas de maux de gorge. Et pourquoi est-il honoré à Dubrovnik, nous demanderez-vous. Et bien, cela remonte à 972. Année à laquelle il serait apparu miraculeusement au recteur de la cathédrale pour l’avertir de l’imminence d’une attaque vénitienne contre Raguse, Dubrovnik aujourd’hui. Ainsi prévenus, les habitants ont pu se défendre et sauver la ville et depuis lors saint Blaise est devenu le saint patron de la cité. Il est fêté chaque année le 3 février au cours d’une immense procession. On vient de tous les villages environnants en portant les costumes traditionnels et la bannière de l’église du village. Chaque délégation se regroupe devant l’église sainte Blaise et présente sa bannière à l’évêque puis une messe est célébrée sur la place. Ensuite a lieu la procession à l’occasion de laquelle on sort la statue du saint.


<< 19 - L’église saint-Blais...         21 - La république raguse... >>

Sommaire complet du dossier :