Histoire des jésuites

Dubrovnik : sites et ruelles de la vieille ville

Histoire des jésuites

Les Jésuites constituent un mouvement dont le fondateur est Ignace de Loyola. Il est né en 1491 dans une famille de la petite noblesse du Pays Basque en Espagne. Une blessure contractée durant le siège de Pampelune en 1521 arrête sa carrière militaire et surtout sa vision du monde. A partir de ce moment, touché par la spiritualité, il vit en ermite, s’impose des mortifications très dures. Il voyage dans le monde de Jérusalem jusqu’à Paris où il étudie la théologie. Il réunit près de lui nombre d’étudiants et peu à peu se forme un mouvement qui en 1534 prend une forme officielle. Il a donc alors 43 ans. Ignace sera ordonné prêtre en 1537 et rédige peu après les règles de la Compagnie. L’ordre des Jésuites sera dirigé par lui-même et il portera le titre de général. La compagnie se répand rapidement et se structure. On compte 12 provinces, à l’intérieur desquelles se trouvent 72 résidences et 79 collèges. Le mouvement est très marqué par la personnalité forte de son fondateur, mystique intransigeant sur bien des points. Ses visions, illuminations et révélations interpellent ses compagnons. De plus, il est doté de ce que l’on appelle chez les mystiques le “don des larmes ” : ses larmes coulent des heures durant, l’empêchant de parler ou de dormir. Il est connu aussi pour avoir écrit les “exercices spirituels ” des Jésuites: comment rechercher et répondre à la volonté divine, comment méditer ou prier, comment s’adapter aux situations tant matérielles et spirituelles sans écorcher sa foi. Donc, on le voit, les Jésuites pratiquent beaucoup la réflexion. Ce sont des intellectuels certes, mais passionnés d’action. Ainsi, se sont-ils vus confier de nombreuses tâches d’enseignement. Et en effet, ce qui frappe chez Ignace, c’est son christianisme combattant. Et on voit que les termes choisis: « compagnie », « général » ne sont pas anodins. Il a voulu former une véritable troupe de choc capable d’avancer sur le terrain des infidèles et de lutter contre la réforme.


<< 9 - L’église Saint-Ignac...         11 - La contre reforme... >>

Sommaire complet du dossier :