La rue Prijeko

Dubrovnik : sites et ruelles de la vieille ville

La rue Prijeko

Nous pouvons maintenant sortir du musée. Pour continuer notre promenade, il nous faut très légèrement revenir sur nos pas vers la rue Strossmaverova et tourner dans la première rue à gauche : c’est la rue Domina. Nous allons emprunter cette rue jusqu’a ce que nous croisions l’artère principale de la vieille ville (le placa) que nous avons parcourue lors de la première visite.

Nous sommes maintenant sur la placa, l’artère principale, prenez en face de vous l’une des petites artères montant vers le haut de la ville et tournez dans la première rue à droite qui sera alors la rue Prijeko.

Vous êtes maintenant dans la rue Prijeko que nous allons parcourir en découvrant les façades les plus intéressantes de la cité et sans doute les moins restaurées. Autrefois, il y avait Raguse au bord de la mer puis un étroit chenal puis l’endroit où nous sommes. Des croates s’étaient installés ici et appelaient leur cité Dubrava. Après le comblement du chenal et la création de placa au 11e siècle, tout ce quartier fut dévolu aux roturiers, les nobles restant dans l’ancienne Raguse et occupant le front de mer. Et cette rue Prijeko où nous sommes était la rue des riches marchands de la cité. Mais le tremblement de terre de 1667 n’a pas épargné le quartier : on a donc reconstruit celui-ci et au lieu des petites maisons médiévales, un véritable plan urbain a vu le jour. Les maisons sont alors reconstruites, 4 fois plus grandes qu’elles ne l’étaient : on trace des rues, des ilots pour structurer ce qui devient la ville bourgeoise. On impose des normes pour éviter les incendies, pour que la ville soit plus salubre. Un système élaboré de canalisations capte l’eau de la colline surplombant la vieille ville et l’amène dans les puits des maisons. Celles-ci sont quasiment toutes bâties sur un même plan. En bas, il y a une cour qui sert aussi de dépôts pour les marchandises, ainsi qu’un puits, le plus souvent sous l’escalier extérieur menant à l’étage. Les pièces de réception et les chambres se situent à l’étage alors que cuisine et les communs se trouvent tout en haut. Ce qui permet d’éviter les odeurs et les risques d’inflammation des marchandises.


<< 13 - Le Musée Rupe...         15 - Le couvent dominicai... >>

Sommaire complet du dossier :