Le couvent dominicain

Dubrovnik : sites et ruelles de la vieille ville

Le couvent dominicain

La rue est encombrée de restaurants, mais essayez malgré tout d’admirer les façades et aussi les balcons ouvragés. Continuez tout droit jusqu’au bout et allez devant la chapelle st Nicolas.

C’est la plus ancienne chapelle de la cité. Elle date en effet du 11e siècle même si sa façade a été retravaillée au 16e siècle. Seul le chevet garde des traces romanes. C’est surtout la chapelle la plus importante aux yeux des habitants, car elle est dédiée à saint Nicolas, le saint patron des marins. Quand on connait la vocation maritime de la cité, on comprend mieux cet attachement.

Maintenant, regardons la chapelle, et contournons-la par la gauche. Une petite ruelle la longe et débouche sur une autre ruelle perpendiculaire. Là nous allons prendre sur notre gauche et monter les quelques marches qui permettent d'accéder au monastère dominicain.

Nous voici donc devant l’entrée du couvent qui est en partie transformé en musée. Il abrite un joli cloître de style gothique tardif ainsi que quelques très belles pièces d’art. Il y a en particulier des peintures de 2 grands peintres Dalmates : Nicolas Bizidarevic et Lobro Dobricevic.

Nous pénétrons maintenant dans l’enceinte du monastère. Nous voyons tout de suite que le bâtiment est assez austère. En fait, il fut conçu ici pour renforcer la muraille et c’est pourquoi il a une allure massive et défensive. A l’origine, en 1225, le bâtiment est roman. Mais de nombreuses modifications y ont été apportées. Et devant nous s'ouvre le cloître. Allons-y. Il a été construit dans la 2e partie du 15e siècle par l’architecte florentin Massa di bartoloméo. Il est en style gothique tardif. A quoi reconnaît-on cela ? Et bien, regardez les 4 galeries qui l’entourent. Voyez ces colonnettes qui soutiennent des arcades triples. Vous les voyez ? C’est une des caractéristiques de ce gothique tardif.
Maintenant, regardez une colonnette et regardez l’espace triangulaire qui est au dessus : vous voyez un motif ajouré en forme de trèfle. C’est une des marques du style gothique tardif.


<< 14 - La rue Prijeko...         16 - Les dominicains... >>

Sommaire complet du dossier :