L’intérieur l’église Franciscains

Fresques de piero della francesca a la basilique st francois

L’intérieur l’église Franciscains

Voilà! Vous avez vos billets. Pénétrez à présent dans l’église. Immédiatement en entrant, sur le mur à votre gauche, vous remarquerez des photographies relatives à la restauration des fresques. Elles seront plus intéressantes à regarder après la découverte des fresques, à la fin de la visite d’église. Avancez de quelques pas à l’intérieur de la nef, en laissant le revers de façade dans votre dos.

Comme vous le voyez, le plan de cette église des franciscains est très simple : on a une unique nef qui est éclairée de hautes fenêtres sur les parois. Il n’y a pas de transept, qui est ces deux bras qui partent souvent du cœur de l’église. Au début du 20e siècle, elle fut restaurée et débarrassée de ses ajouts baroques du 17ème siècle. En retirant les autels de pierre installés le long de ses parois, on redécouvrit partiellement ces fresques que vous y voyez. Elles sont d’un artiste local, Spinello Aretino et de son école. Elles ne sont pas d’un réel intérêt, aussi nous les négligerons. Retournez-vous à présent. Et regardez sur le mur d’entrée : on trouve un vitrail de la 1 ère moitié du 16ème siècle. Vous le voyez ?

Plusieurs personnages sont représentés. Portez votre attention sur le personnage au centre de la composition. Il s’agit de saint François d’Assise. Il est facilement reconnaissable par son auréole, son vêtement de bure, son maigre visage. Est-ce que vous le voyez ? OUI ? Très bien ! Et vous voyez aussi qu’il est suivi à distance par 4 frères franciscains agenouillés comme lui. Autour des franciscains, un autre groupe d’hommes. Certains s’en détachent : ce sont les cardinaux du Sacré Collège. Vous les identifiez grâce au large chapeau rouge qui les coiffe. Portez à présent votre regard sur le personnage assis tout en haut sur la gauche portant une tiare blanche. Il domine la scène. Il s’agit du pape Honoré 3. Cette scène commémore un événement capital pour l’ordre des frères Mineurs, autre nom des franciscains, puisqu’il représente la remise de l’indulgence. Cet événement s’est déroulé en 1216, lors d’un conclave à Pérouse, où saint François a obtenu une audience papale. Saint François veut obtenir une indulgence très particulière. Peut-être vous demandez vous ce qu’est une indulgence ? C’est un peu compliqué alors on va simplifier. Lorsqu’un homme a commis un pêché, il peut en être absout s’il se repent sincèrement. Cela dit, il devra, en tout cas, c’est ce que disait l’église à l’époque- il devra donc, passer un certain temps au purgatoire avant d’accéder au paradis. Et une indulgence, c’est quoi. Et bien c’est une remise, totale ou partielle, du temps qu’on passe au purgatoire. Et elles feront parler d’elles plus tard lorsque le pape Léon 10 imaginera la vente des indulgences afin d’obtenir des fonds importants pour les travaux de saint-pierre. Et bien sûr, cela provoquera un scandale dénoncé par Luther. Il réagira en 1517 en présentant à Wittenberg ses 95 thèses sur la valeur de l’indulgence, mettant ainsi en route le mouvement de la Réforme… Mais revenons à cette indulgence-ci que veut obtenir saint François. Elle n’est pas pour lui. Il demande au pape l’indulgence pour chaque fidèle qui s’est sincèrement repenti de ses pêchés et qui franchit le seuil de l’église Sainte-Marie des Anges à Assise. C’est l’indulgence qu’on accorde aux croisés qui vont se battre pour le Christ. Devant une telle requête, les cardinaux murmurent…Cette extraordinaire indulgence est accordée, mais… elle ne pourra être obtenue qu’une fois l’an. Episode qui marque un moment essentiel dans la vie du saint d’Assise et de la communauté des Frères mineurs et qui a donc tout à fait sa place dans une église franciscaine


<< 4 - Vers l’église des Fr...         6 - Le crucifix peint pa... >>

Sommaire complet du dossier :