Salle des Deux sœurs

Grenade : visite de l'alhambra

Salle des Deux sœurs

En sortant, continuez de faire le tour du patio, toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre et vous allez très vite trouvez sur votre droite la salle des Deux Sœurs.
Ici il n’est pas question d’une histoire familiale, heureuse ou malheureuse, ce nom fut donné par les archéologues en raison de la présence au sol face à l’entrée des deux grandes dalles de marbre blanc. Vous devez maintenant être familiers de l’univers décoratif de l’Alhambra. Mais prenons le temps encore d’admirer la finesse du plafond qui n’est pas ici en bois mais en stuc. Le stuc, ce mélange de chaux et de poudre de marbre, était généralement moulé et travaillé au sol avant d’être apposé sur les murs sous la forme d’une frise. Dans un cas comme celui-ci, la tâche se compliquait car la mixture fraîche était directement travaillée sur le plafond. Les artistes ont utilisé le motif des muquarnas, ou stalactites déjà repérées, pour insuffler un grand sens du mouvement à cette voûte. La profondeur est également signalée mais de façon beaucoup moins architecturée que dans le plafond en bois précédemment décrit. Ici, si on se permettait des écarts avec les périodes stylistiques définies par les historiens d’art, on pourrait parler d’esprit baroque, tant la fantaisie et le mouvement règnent en maîtres !
On peut voir sur ce plafond une autre preuve des relations amicales qui existaient entre Mohammed V et le roi de Castille. Une paire de jumelles faciliterait la tâche, mais tenter de regarder les motifs peints en blanc sur fond bleu ou vert dans chacune des 17 niches du plafond : vous pourrez y reconnaître notamment la fleur de lis. Symbole ajouté par le roi Pierre Ier à son blason à la suite de son mariage avec Isabelle de Bourbon.


<< 12 - La nouvelle salle du...         14 - Appartements rajouté... >>

Sommaire complet du dossier :