L’extérieur de l’Alcazaba

Grenade : visite de l'alhambra

L’extérieur de l’Alcazaba

Nous avons désormais achevé la visite des habitations royales musulmanes de l’Alhambra. En sortant de cette dernière pièce, vous êtes conduits vers l’extérieur au travers d’un passage en hauteur que l’on appelle le mirador de Lindaraja.
Profitez de la belle vue sur l’Albaicin et nous vous donnons rendez-vous devant l’entrée de la citadelle, appelée l’Alcazaba. Pour vous y rendre, traversez le jardin où vous vous êtes retrouvés (jardin du Partal qui est un ancien jardin potager), montez l’escalier de pierre et dirigez-vous en partant sur votre droite vers le palais de Charles V qui est ce vaste édifice carré de pierre ocre. Passez devant en continuant tout droit sur une cinquantaine de mètres. Passez la Porte du vin (Puerta del Vino) et vous voici face à l’Alcazaba.

Vous êtes à présent sur l’esplanade qui fait face aux murs épais et crénelés d’une puissante forteresse. Derrière vous se trouve l’imposant palais de Charles Quint.
Comme nous vous l’avons dit en introduction, l’Alcazaba est la partie la plus ancienne de la colline de l’Alhambra, celle également qui lui donne sa forme générale de navire et que l’on aperçoit le mieux depuis les hauteurs de l’Albaicin. Dès le 9ème siècle, une forteresse fut construite à cet emplacement sur la colline et elle n’a cessé de grandir. Ces murs épais qui vous font face datent eux du 13ème siècle.
Quant à la place où vous vous trouvez, elle a également connu des modifications. A l’époque des sultans, il s’agissait d’un ravin qui séparait la forteresse des palais et de la ville haute puisque l’enceinte de l’Alhambra accueillait également une médina. Les souverains chrétiens ont comblé l’endroit et y ont aménagé des puits et citernes, d’où le nom actuel de cette esplanade de « place des puits » (plaza de los aljibes).


<< 14 - Appartements rajouté...         16 - L’intérieur de l’Alc... >>

Sommaire complet du dossier :