Les symboles divins

Kyoto : visite de kyomizu dera

Les symboles divins

Avant de poursuivre votre visite, levez encore les yeux, et regardez bien le sommet de la pagode. Que voyez-vous ? Vous apercevez un mât imposant orné d’une série d’anneaux.  Pourquoi ces ornements ? En fait cela évoque symboliquement par le jeu subtil des formes et des nombres l’union de l’homme et de Dieu. Si vous considérez ce mât de bas en haut, vous remarquez tout d’abord, à sa base, une sorte de cube sur lequel semble posé un bol renversé. C’est l’union du carré et du cercle ! Le carré représente le monde des hommes, alors que le cercle s’applique aux divinités, et cela remonte à la plus haute antiquité chinoise. Il était alors de coutume de placer deux pièces de jade dans les tombeaux pour accompagner les morts du terrestre vers l’au-delà. L’une des pièces était donc de forme carrée et l’autre de forme circulaire. Donc, une 1re symbolique liée aux formes. Ensuite, il y a une symbolique liée aux nombres : les chiffres pairs sont associés au monde des hommes. Et les chiffres impairs au monde des dieux. Par exemple, les hommes doivent se référer aux quatre nobles vérités du bouddhisme. De même pour l’espace des dieux, ils vont toujours par 3 ! Cette idée est clairement exprimée dans la conception du mât de cette pagode. Que voyez-vous au-dessus du bol renversé ? Difficile, peut-être, de si loin, d’identifier cette forme ? En fait, il s’agit d’un lotus ! Très stylisé, certes, mais il s’agit bien d’un lotus à 8 pétales ! Un chiffre pair, lié au monde terrestre donc. Le mât surgit, et se dresse vers le ciel du centre de ce lotus. Il représente le 1, l’unité et le divin. Associé au 8, nous obtenons 9, le chiffre sacré par excellence ! Et nous restons dans le divin. De même, comptez le nombre d’anneaux métalliques de taille décroissante que vous apercevez le long du mât. Quel nombre trouvez-vous ? Et oui, 9 ! Ici, rien n’est fortuit. En complément symbolique, notez les sortes de flammes qui émanent de la partie supérieure du mât. Les voyez-vous ? Oui…Bon !! Il s’agit là encore d’un symbole : celui de l’éther. C’est le 5iéme élément, fluide subtil du monde de la spiritualité et de l’espace divin. Tout au sommet, une boule : l’ultime et inéluctable forme ronde opposée à la base carrée de la pagode.


<< 7 - La pagode ...         9 - Le pavillon des sutr... >>

Sommaire complet du dossier :