La grande salle de Oku-no-in

Kyoto : visite de kyomizu dera

La grande salle de Oku-no-in

Vous allez maintenant quitter ce pavillon pour rejoindre le troisième, le suivant le long du chemin.

Vous êtes maintenant devant l’un des pavillons, les plus fameux de tout l’ensemble de Kyomizu-dera. Il ressemble étonnamment au « hon-dô », le hall principal, en version, disons, simplifiée. La terrasse qui précède la vaste salle s’apparente à celle qui justement le précédait. Gagnez le rebord de celle-ci et appuyez-vous sur la rambarde. Oui, la vue est magnifique ! Vous apercevez la cité de Kyôto dans le lointain ; face à vous sur la colline, émergeant de la forêt, les toits superposés d’une petite pagode qui confère au paysage un charme indéniable. Sur votre droite, c’est sans doute plutôt une révélation ! Le « hon-dô » vous apparaît dans toute sa splendeur architecturale. La particularité, bien évidemment, est cette sorte d’échafaudage qui soutient la terrasse. Ce soutien de 139 piliers n’a pas d’équivalent. Uniques en son genre, les seuls exemples que nous connaissions sont des illustrations picturales ; ce témoignage en trois dimensions est donc d’une valeur inestimable ! Mais revenez sur vos pas, et approchez vous de cette dernière grande salle que l’on appelle « Oku-no-in »

Elle est dédiée, encore une fois, à Kannon. Maintenant, vous la connaissez. Elle est assistée de 2 intendants : il s’agit d’une part de « Jizô », là vous le reconnaissez aisément, et de « Bishamon ». Bishamon est le dieu gardien du Nord. Il protège contre l’ensemble des calamités qui peuvent menacer l’existence. Aisément reconnaissable : il tient dans l’une de ses mains un stupa, et dans l’autre un bâton couronné de la «gemme qui comble les désirs». Signalons que parfois les niches qui les abritent sont fermées.


<< 21 - La salle d’Amida ...         23 - Le sanctuaire des re... >>

Sommaire complet du dossier :