Le sanctuaire des renards

Kyoto : visite de kyomizu dera

Le sanctuaire des renards

Vous allez maintenant quitter cet espace, et poursuivre votre chemin. Lorsqu’on est face au pavillon, prenez à droite et il vous suffit alors de suivre le chemin dallé que vous suivez depuis un moment et qui longe la colline. Arrivés à une fourche, descendez la pente qui vous mènera à un petit sanctuaire.

Vous avez trouvé le sanctuaire ? Il est aisément reconnaissable, car son entrée est marquée par un « torii » peint en rouge. Il s’agit donc d’un sanctuaire shintô. Bien modeste, et bien solitaire, il semble abandonné… il n’en est rien. Approchez-vous. Regardez derrière le portique. À droite et à gauche, sur socle, deux renards de pierre vous accueillent queue dressée ! Pourquoi donc des renards ? Et bien curieusement, dans l’imaginaire japonais, les renards ont des pouvoirs surnaturels ! De nombreux sanctuaires leur sont consacrés, on les appelle « inari-jinja ». « Inari », c’est le renard, « jinja » : désigne le sanctuaire shintô. Approchez vous du renard de gauche. Que remarquez-vous ? Il tient quelque chose dans sa gueule. Cet objet est, sans doute, difficilement reconnaissable, car bien érodé ! C’est en fait la clef d’un grenier à riz ! Il la tient ferme dans sa gueule, alors que l’autre tient une boule, symbole du Trésor. Somme toute, ils sont l’équivalent des deux félins de l’entrée de Kiyomizu symbolisant la puissance “manifestée” et la puissance “latente”.


<< 22 - La grande salle de O...         24 - La Pagode de la Pais... >>

Sommaire complet du dossier :