Historique de l’Avenue

L'avenue unter den linden

Historique de l’Avenue

Nous voici devant la porte de Brandebourg qui séparait, jusqu’en 1989, le Berlin Ouest du Berlin Est. Regardons au travers de la porte.
Devant vous, vous avez le poumon vert de la ville, le Tiergarten –jardins des animaux-, partagé en son milieu par la vaste avenue du 17 juin, baptisée ainsi en mémoire du soulèvement de 1961 contre les Soviétiques. Cette avenue est très longue, car elle conduit jusqu’au château de Charlottenburg, et elle est marquée en son centre par la Siegessäule (la Colonne de la Victoire). Toute cette partie était située à l’Ouest jusqu’en 1989 et le parc était dans la zone de contrôle américaine.
Tournez maintenant le dos à la porte.Vous avez devant vous l’avenue Unter den Linden qui doit son nom aux 4 rangées de tilleuls (Linden en allemand) plantés au centre et de chaque côté. Cette avenue conduit jusqu’à la place d’Alexandre (l’Alexanderplatz) et était autrefois à l’Est. Mais, avant de présenter cette histoire récente de Berlin, il faut remonter le temps jusqu’au 17e siècle pour replacer ce quartier dans son véritable contexte historique. En fait, jusqu’au 18e siècle, la ville s’arrêtait, grossièrement, au niveau de la porte de Brandebourg, le reste était déjà à l’extérieur et constituait la campagne de l’état du Brandebourg.
A l’origine, vous aviez, à l’emplacement de l’avenue, une étroite voie équestre qui conduisait du château des princes-électeurs (à côté de l’Alexanderplatz) jusqu’à la réserve de chasse princière (le Tiergarten).
A la fin du 17e siècle, le prince-électeur Frédéric-Guillaume fit planter la voie de tilleuls et aménager le quartier s’étendant au sud de ce qui devait devenir Unter den Linden.
En 1701, se produisit un tournant important pour l’histoire de la ville : le prince-électeur Frédéric 3 se couronna lui-même premier roi en Prusse et prit le nom de Frédéric 1er.
Alors pourquoi changer de N° nous direz-vous ??
Et bien tout simplement par ce que, ayant changé de titre, Frédéric fit redémarrer la numérotation des souverains à 1. Ce souverain, dispendieux et amoureux de faste monarchique, prit Louis 14 et l’empereur d’Autriche Léopold 1er comme modèles: la voie équestre fut élargie et allongée jusqu’au château de Charlottenbourg, édifié alors dans la campagne ouest pour la reine Sophie Charlotte. Unter den Linden fut bordée de demeures à deux étages et de palais baroques. Sous le règne du petit-fils de Frédéric 1er, le roi Frédéric 2, appelé Frédéric le Grand, furent édifiés les plus importants bâtiments donnant sur l’avenue : l’opéra, le palais de son frère aujourd’hui siège de l’université Humboldt, la bibliothèque, le palais des princesses et encore une quarantaine de palais qui ont depuis disparu.


<< 2 - L’Avenue Unter den l...         4 - La célèbre porte de... >>

Sommaire complet du dossier :