Des informations sur la Statue et sur le romantisme allemand

L'avenue unter den linden

Des informations sur la Statue et sur le romantisme allemand

La statue, inaugurée en 1871, représente naturellement Schiller jeune. Naturellement, car la tradition iconographique représente toujours le poète sous des traits jeunes. Alors, certes il est mort à 46 ans, ce qui est assez jeune, mais surtout on imagine mal le « romantisme » dont il est le symbole allemand, représenté dans les traits de l’âge mûr. Alors, remarquez ce visage encadré de longues mèches rebelles de cheveux. Il s’agit du portrait le plus souvent reproduit de Schiller. La plupart des sculpteurs se sont inspirés, pour ne pas dire ont reproduit, un buste du sculpteur romantique Danecker, un ami du poète. Dannecker, avait offert au poète un buste en 1792 qui l’avait beaucoup touché. Et pendant tout le 19e siècle, cette œuvre, conservée dans la maison de Schiller à Weimar, était devenue une icône.
Et puis voyez aussi comment Schiller est vêtu: il porte un costume contemporain de son époque, et est enveloppé d’un imposant manteau. Ce dernier sert à élever le poète au-dessus du commun : le manteau fait en effet penser à une toge romaine et on imagine qu’il a été ainsi enroulé pour faire face au tumulte des vents, symboles du tumulte des passions.
Une petite astuce en passant : Si vous voyez devant un théâtre allemand un jeune homme, c’est Schiller. Si par contre le personnage est plus âgé, vous avez presque toutes les chances de vous trouver devant Goethe. Et lorsque vous avez deux personnages, un jeune et un plus âgé, il s’agit de Goethe et Schiller, les deux héros de la littérature germanique.
Sinon, vous voyez 4 figures féminines assises autour du socle représentent les grands genres littéraires liés à l’œuvre de Schiller : la personnification de l’histoire enroulée dans un manteau et tenant un parchemin avec une phrase en grec, celle de la Philosophie avec un livre portant les noms de Kant, Lessing et Goethe, celle du Drame avec un masque de théâtre à ses pieds et enfin celle de la poésie lyrique avec une lyre.


<< 11 - La statue de Friedri...         13 - Schauspielhaus, l’un... >>

Sommaire complet du dossier :