Le jardin de Lustgarten

L'île des musées et le vieux berlin

Le jardin de Lustgarten

Nous commençons notre visite au pied de l’Altes Museum. Mais avant d’entreprendre sa découverte, tournons-lui un instant le dos pour contempler l’espace vert qui s’étend devant lui afin de nous orienter.

Nous voyons une vaste étendue rectangulaire de pelouse qui est bordée au fond par l’avenue Unter den Linden. Cet espace est aménagé de manière géométrique avec des allées convergeant vers une fontaine centrale. Le nom de cette étendue verte est particulièrement charmant, car il s’agit du Jardin des Plaisirs. En fait, il se situe à l’emplacement du jardin de la cour. De l’autre côté de la Rue Unter den Linden, c'est-à-dire en face du jardin, nous voyons un grand terrain vague. Jusqu’en 1951 s’élevait à cet endroit le château royal de Prusse. Un pompeux édifice de style baroque dominé par une coupole. Le château fut très endommagé par les bombardements anglo-américains de la Seconde Guerre mondiale et resta pendant longtemps une coquille vide. En 1953, le gouvernement communiste de la RDA décida de le dynamiter car il ne supportait pas ce symbole du Militarisme Prussien ! Au fond de la place, nous voyons un long bâtiment percé de hautes fenêtres. Sa façade alterne la brique rouge et la pierre grise. Il s’agit de l’ancien siège du gouvernement de la RDA qui fut édifié sur ordre de Erich Honecker.
Si vous voulez découvrir plus en détail cette place et l’histoire du château, nous vous invitons à suivre la promenade sur le Vieux Berlin.
Tournons-nous maintenant à gauche, nous voyons l’imposante cathédrale de Berlin inaugurée en 1905. Pour en savoir plus, là encore, nous vous invitons à suivre notre visite sur cette cathédrale.

Regardons la vaste vasque de granit qui trône au pied de l’escalier menant à l’Altes museum.
Cet énorme monolithe de granit poli a malheureusement été abîmé par le temps.

A l’origine, elle était si parfaitement lisse que les passants pouvaient se refléter sur ses côtés. Regardez de près le granit. Nous voyons des éclats multiples. Est-ce dû à un mauvais travail du sculpteur ? Non ! Le sculpteur, dans ce cas, a été l’histoire, car il s’agit d’impacts de balles remontant aux combats de 1945. Et qu'est-ce que cette vasque ? En fait, il s’agit d’une commande passée par le roi Frédéric Guillaume 3 en 1828. Elle devait prouver les qualités de l’artisanat berlinois. Le but était de réussir à tailler une vasque dans un seul bloc pesant 70 tonnes. A l’origine, elle devait décorer le hall du musée situé derrière nous. Malheureusement, elle était trop grande pour passer entre les colonnes et dut rester à la porte.
Pour donner à un énorme bloc de granit la forme d’une vasque, l’ingénieur conçut une grande machine actionnée par des poulies et qui abrasait et polissait régulièrement la surface à l’aide de sable et d’eau. Le résultat fut la plus grande vasque monolithe en granit du monde.


<< 2 - L’île des musées et ...         4 - L’Altes Museum et sa... >>

Sommaire complet du dossier :