La station de Oranienburger Strasse

L'île des musées et le vieux berlin

La station de Oranienburger Strasse

Nous sommes de retour dans la Oranienburger strasse, devant la façade du tacheless. Effectivement, nous avons le sentiment que la façade peut s’effondrer d’un moment à l’autre, mais ce n’est qu’une impression. Au rez-de-chaussée, nous voyons plusieurs galeries tenues par des artistes contemporains. Vous pouvez entrer pour vous faire une idée. De même, dans les étages, nous trouverons plusieurs ateliers et salles de théâtre. En fait, ce complexe est typique du Berlin moderne qui s’est fait un nom international dans le domaine de la création d’avant-garde. Le Tacheles est mondialement connu dans les cercles artistiques.

Tournons maintenant le dos au Tacheles et regardons la rue un instant. Elle est charmante avec toutes ces façades datées du fin 19e et leurs décorations de colonnes et de stucs polychromes. Puis, voyez les nombreux cafés et restaurants qui occupent le rez-de-chaussée. En été, ils possèdent tous des tables ou des bancs sur le trottoir. Nous sommes au cœur d’un des quartiers les plus animés de la ville. Nous passerons pendant la promenade devant de nombreuses boutiques de jeunes créateurs de mode. Berlin est aujourd’hui, l’une des capitales de la mode pour la jeunesse et un centre de production de chaussures imitant les tennis ou de sacs modernes les plus fous.

Continuons la découverte du quartier en marchand sur la Oranienburger Strasse sur le trottoir où nous sommes. Continuons pendant une centaine de mètres jusqu’au croisement de la rue Tucholsky et de la rue Oranienburg. Nous verrons un arrêt de Métro avec un panneau vert : c’est la station Oranienburger Strasse.

Et maintenant, regardons sur le trottoir de gauche de la Oranienburger Strasse. Nous voyons un imposant bâtiment de briques rouges et ocres. Il a fière allure avec son énorme coupole centrale encadrée par 2 autres coupoles plus petites portées par des tambours à 8 cotés. Et le porche est simple et majestueux avec son arc orné de feuillages entrelacés, en terre cuite peinte en bleu. Regardez comme l’alternance de briques sombres et claires, disposées en bandes, est élégante. Naturellement, nous pensons à première vue à un bâtiment inspiré par l’orient avec ses coupoles et son jeu de couleurs, ce que le 19e siècle appelait le style mauresque. Cependant, observons attentivement la décoration réalisée en terre cuite rouge sombre. Nous ne voyons que des guirlandes de feuilles d’acanthes et de fruits ainsi que des enfants. Ces ornements sont ici inspirés par la Renaissance, de même que les alignements de fenêtres en arc de cercle. Mais pourquoi ce mélange de style mauresque et de style Renaissance ? En fait, le bâtiment fut édifié vers 1880, à l’époque de l’éclectisme. L’éclectisme est un style qui mélangeait les inspirations orientale, baroque, Renaissance et moyenâgeuse.

Ce monument d’architecture fut construit pour les bureaux de la poste. Il fut l’un des plus importants et des plus voyants de son temps. A cette époque, se trouvaient ici les écuries de la poste avec des stalles sur 2 étages. Ils pouvaient contenir 200 chevaux qui montaient à l’étage grâce à des rampes


<< 12 - L’intérieur du tache...         14 - La Grande Synagogue... >>

Sommaire complet du dossier :