Le beau bâtiment de Missing House

L'île des musées et le vieux berlin

Le beau bâtiment de Missing House

Tournons le dos à l’école pour admirer le beau bâtiment peint en jaune avec des volets verts situés sur le trottoir d’en face au numéro 16.

Depuis notre entrée dans la Große Hamburgerstrasse, nous avons déjà remarqué quelques maisons anciennes assez basses. Nous sommes ici devant l’une des plus belles. Regardez le jeu harmonieux de la façade orange et des volets de bois peints en vert. Les volets de bois sont une chose malheureusement assez rare à Berlin. Nous sommes plus habitués aux immeubles de béton. Regardons l’agréable jardin : il nous invite à entrer. Et donc traversons la rue et entrons un instant dans le jardin. C’est un bel ensemble. Nous avons de part et d'autre 4 immeubles se faisant face. Or, si nous sommes attentifs, nous remarquons que les deux premiers qui font face à la rue sont complets et peints en orange et munis de fenêtres sur tous les côtés. Mais ce n’est pas le cas des 2 immeubles du fond. Ils ont un mur aveugle blanc qui porte des plaques avec des noms.

En fait, l’immeuble a été éventré en février 1945 par un bombardement et, en réalité, il faut s’imaginer qu’il fermait complètement le fond du jardin. Ainsi, au lieu de 2 immeubles avec une face blanche, nous n’en avions qu’un seul continu.

Les plaques avec les noms furent ajoutées en 1990 par l’artiste français Christian Boltanski. Il appartient au mouvement des artistes d’Action qui créent des concepts à partir de choses simples du quotidien. Ici, il a eu l’idée de rechercher les noms des propriétaires ou locataires qui logeaient dans les années 1940. Or lisez certains de ces noms. Que remarquez-vous ? Certains sonnent Allemands, d’autres Polonais ou Russes. Nous voyons également un Jacobi. Bref, il faut s’imaginer qu’une communauté d’hommes et de femmes d’origines diverses vivait là ensemble et que cette communauté, à l’image de l’immeuble, a explosé pour ne laisser place qu’au vide et à l’horreur.

La demeure a été baptisée « The Missing House » par Boltanski en mémoire des victimes du quartier qui se nomme Scheunerviertel, le quartier des granges. Car jusqu’au milieu du 18e siècle, nous avions ici les entrepôts à grain de Berlin. Ce quartier était d’ailleurs un faubourg situé à l’extérieur des remparts qui longeaient la Oranienburger Strasse. Et ce n’est qu’à la fin du 18e siècle que le Scheunerviertel fut incorporé à Berlin.


<< 16 - Le bâtiment Numero 2...         18 - L’Église Sophie... >>

Sommaire complet du dossier :