Le Salon du Glacier

L'opera garnier de paris

Le Salon du Glacier

Ressortons des loges pour regagner la galerie courbe où nous étions auparavant.

Plaçons-nous face à l’escalier et tournez la tête à 90° à gauche. Nous voyons une arcade qui ouvre sur un couloir. Empruntons ce couloir. Au bout de ce couloir, nous débouchons dans une galerie.

Vous pouvez trouver qu’il y a un peu beaucoup de couloirs, galeries, vestibules, paliers,etc.et que c’est de l’espace perdu. En fait, tout cela est voulu. Car l’opéra est conçu avant tout comme un espace mondain où on voit et où on est vu. Or bien sûr, ceci est assez limité dans la grande salle. D’où l’importance de ces espaces de circulation. Une fois dans la galerie, prenons-la vers la gauche.

Au bout à droite, nous arrivons dans une salle ronde. Nous vous y attendons.

Cette salle ronde est appelée le salon du Glacier. Son décor fut réalisé en 1889 sur les dessins de Garnier. Elle accueille les spectateurs pendant les entractes. On y trouve rafraîchissements et pâtisseries. De l’autre côté de la salle de spectacle, de façon symétrique, lui répond une autre pièce ronde, le fumoir. Lieu où, comme son nom l’indique, il était possible de consommer du tabac durant les entractes, activité alors éminemment masculine.
Les décorations sont très explicites de ce qu’est la fonction de la salle. Regardons le plafond tout d’abord. Il représente une bacchanale. C’est quoi ? Et bien ce sont des fêtes religieuses célébrées dans l'Antiquité, en l'honneur de Dionysos-Bacchus, dieu du vin, de l'ivresse et de tous débordements, y compris sexuel.
Regardons maintenant les murs, ornés de tapisseries des Gobelins datés de 1873. Elles illustrent les boissons et les mets qui étaient servis ici, ainsi que la pêche et la chasse :
Regardons pour commencer la tapisserie située vers la salle de spectacle, à droite des 3 portes d’entrée. Elle représente une femme vêtue de façon orientale, qui verse du café dans une tasse : il s’agit de la représentation du café, une boisson assez récente encore et qui conserve un caractère chic.
Et ensuite, nous vous invitons à regarder les tapisseries l’une après l’autre dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous reconnaitrez alors successivement des allégories de la pêche, de la pâtisserie, des mets glacés, des vins et autres boissons alcoolisées, des fruits, de la chasse et du thé.


<< 13 - Les loges...         15 - Le salon du glacier... >>

Sommaire complet du dossier :