L’inauguration du lieu

L'opera garnier de paris

L’inauguration du lieu

Et parlons de l’inauguration définitive maintenant, qui eut lieu en 1874. Une soirée de gala fut donnée, en présence du Président de la République Mac Mahon, de 2000 personnalités venues de toute l’Europe, du roi et de la reine d’Espagne, du lord maire de Londres et de bien d’autres célébrités de l’époque. Garnier, quant à lui, n’avait pas été invité et dut payer son billet ! A l’entracte se produisit une de ces petites révolutions qui annoncent les grandes. En effet, jusqu’alors les dames de la haute société recevaient visites et compliments dans leurs loges, dont il eut été inconcevable et malséant qu’elles sortissent. Mais ce soir-là, toutes en sortirent, la Reine d’Espagne en tête. Cette révolution de mœurs va être pérennisée dans les habitudes mondaines et désormais ces dames sortiront toujours aux entractes. Sur le grand escalier, ce beau monde ovationna longuement Garnier.
L’architecte termina sa vie couvert d’honneurs et, fait unique, on donna son nom à l’Opéra. On l’appelle donc aujourd’hui encore l’Opéra Garnier. Le bâtiment, dès son inauguration et pendant des années, a raflé la vedette. Ainsi, de nombreux spectateurs faisaient des réservations sans même chercher à savoir quel était le spectacle présenté ! L’Opéra était complet chaque soir ! L’influence du palais Garnier, sur le plan architectural, fut immense.
Tout d’abord il est l’œuvre architecturale la plus significative du règne de Napoléon III, celle qui illustre bien toutes les caractéristiques du style architectural de cette époque. Vous les connaissez bien maintenant, ce sont éclectisme, polychromie, somptuosité.
De plus, l’emploi de matériaux modernes était un aspect très novateur. Cette innovation annonce la suite de l’histoire de l’architecture, en particulier l’architecture de fer de la fin du 19e siècle. Enfin, l’Opéra Garnier inspira bien d’autres théâtres, ainsi que certains monuments français postérieurs dont : le Grand palais, le magasin du Printemps, les galeries La Fayette et sa coupole à vitraux reposant sur 10 piliers métalliques ou encore la Gare d’Orsay, actuel musée d’Orsay. L’Opéra est aussi l’annonce d’une autre révolution architecturale, le triomphe du fer laissé apparent, Gare du Nord par exemple ou bien sûr, exemple emblématique, la tour Eiffel.


<< 18 - Les côtés de la voût...         20 - Fin de la promenade... >>

Sommaire complet du dossier :