L’Architecture de la Basilique

La basilique st-denis

L’Architecture de la Basilique

Revenons sur nos pas et redescendons l’escalier. En bas de l’escalier, dirigeons-nous vers la droite pour nous rapprocher de la croisée du transept, c'est-à-dire de l’endroit où la nef est coupée par les bras de la croix. Installons-nous entre les gisants, près des grilles. Les gisants étant ces sculptures représentant les défunts allongés. Une fois arrivés là, levons la tète pour regarder l’architecture.
Cette partie, où nous nous trouvons, c’est à dire la nef et le transept a été construit sous le roi St Louis, à la fin du 13e siècle. Le responsable des travaux était l’architecte du roi, Pierre de Montreuil. Les architectes et sculpteurs qui ont travaillé à St Denis furent de tout temps les plus renommés et furent ensuite appelés sur d’autres chantiers. Ainsi, Pierre de Montreuil fut aussi, semble-t-il, l’auteur de la Sainte Chapelle et du transept de Notre-Dame de Paris.

L’élévation de la nef et du transept est considérée comme un des chefs-d'œuvre de l’architecture de cette époque, appelée gothique rayonnante. Alors, comment reconnaître ce style ?
Vérifions bien, tout d’abord, que cette partie de l’église est toujours de style gothique. Là encore, levons les yeux et regardons tout en haut les voûtes qui surmontent la nef. Que voit-on ? Et bien, nous retrouvons ces croisées d’ogives que nous avons décrites précédemment. Pour rappel, ce sont ces arcs de pierre qui se croisent et c’est la caractéristique majeure du style gothique.

Et maintenant, on dit que ce gothique est rayonnant. Alors pourquoi ? Et bien, il vous faut regarder le dessin des roses. Les roses sont les deux grandes fenêtres à vitraux rondes que vous voyez au fond du transept, des 2 côtés du chœur. Vous pouvez constater que ces motifs forment des rayons. Et ce sont ces rayons qui ont été à l’origine du nom «rayonnant» pour désigner l’architecture de cette époque.


<< 5 - Le chœur de la basil...         7 - Histoire des tombeau... >>

Sommaire complet du dossier :