Les vitraux

La basilique st-denis

Les vitraux

Revenons maintenant en haut de l’escalier et dirigeons vers la chapelle située dans l’axe de l’église à l’extrémité du chœur, derrière l’autel où le prêtre dit la messe.

Il se trouve que la chapelle axiale est close de fenêtres qui portent des vitraux commandés par Suger au 12e siècle. Ces vitraux comptent parmi les plus anciens de France. Et maintenant, regardons à gauche. Nous voyons des scènes de l’enfance du Christ. De bas en haut, nous voyons l’Annonciation, la nativité, le voyage des rois mages, la fuite en Egypte, Jésus et les docteurs, la dormition de la Vierge (c’est à dire sa mort mais dit de façon plus élégante).
Regardons le vitrail de droite maintenant. Il s’agit de l’arbre de Jessé : Jéssé est un personnage de l’ancien Testament qui un jour s’endort (on le voit allongé en bas du vitrail) et fait un rêve : il rêve que, de son corps, part un arbre et que sur cette arbre, sont assis tous ses descendants : les rois d’Israël, la Vierge Marie, Jésus. Il s’agit donc d’une représentation de la généalogie du Christ. Ce vitrail est le 1er à illustrer un thème qui fut ensuite repris très souvent. Le style est caractéristique des vitraux aux 12e et 13e siècles : les couleurs bleues et rouge sont prédominantes, et il n’y a quasiment pas de verre blanc.
Au fait, quand apparaissent les 1ers vitraux ? le verre est inventé dès l’Antiquité au 3e millénaire avant Jésus-Christ, semble-t-il en Phénicie, c’est la région du Liban. Il est utilisé dans l’antiquité égyptienne et orientale pour fabriquer des objets. Dans l’Antiquité romaine, apparaît la fenêtre à verre. Elle est peu répandue parce que sa production est très onéreuse. Les maisons sont alors closes par des volets de bois, des dalles d’albâtre, des pièces d’étoffe. On trouve la fenêtre close de verre dans les très riches demeures par exemple à Pompéi. C’est à la fin de l’époque romaine que le verre apparaît pour fermer les fenêtres dans les églises chrétiennes. Dès l’époque romane, le vitrail existe tel que nous le connaissons de nos jours, c’est à dire constitué de verre coloré enchâssé dans du plomb.


<< 11 - Le tombeau de Franço...         13 - Les gisants des enfa... >>

Sommaire complet du dossier :