La chapelle des Bourbons

La basilique st-denis

La chapelle des Bourbons

Ressortons cet espace et trouvons-nous par la porte par laquelle nous sommes entrés. Juste devant les dalles de marbre noir, tournons à droite. Nous voyons un tout petit peu sur la gauche une ouverture qui donne sur une chapelle nommée « chapelle des Bourbons ».

Cette chapelle contient une série de tombeaux factices réalisés au début du 19e siècle pour les rois qui n’en avaient pas. Elle renferme des moulages ou fragments de tombeaux venant d’autres lieux.
Très peu de pas après l’entrée de la chapelle, arrêtons-nous devant une urne située sur la gauche et contenant le cœur de Louis 17.

Deux mots sur l’histoire de ce cœur. Il fut déposé ici récemment, en juin 2004. Louis 17, fils de Marie Antoinette et de Louis 16, mourut en 1795 dans le donjon du temple de la tuberculose et de mauvais traitements. Son cœur fut prélevé par le médecin chargé de l’autopsie et conservé dans l’alcool. Et, suite à ces traitements, il est devenu dur comme de la pierre. Pendant tout le 19e siècle, on le suit en Europe (Italie, Autriche), muni d’un certificat comme quoi il s’agit du cœur de Louis 17. Il a récemment été ramené en France. En 2000, il a subi des tests ADN, avec comparaison avec des cheveux de Marie-Antoinette pour vérifier son authenticité. Le résultat est qu’il s’agit bien d’un des enfants de la reine. La majorité des historiens est maintenant persuadée qu’il s’agit bien du cœur de Louis 17. Et que l’enfant du temple était donc bien Louis 17.

Ressortons maintenant de la chapelle des Bourbons. Après sa sortie, tournons tout de suite à gauche. Quelques pas plus loin sur la gauche, nous nous trouvons face à une porte grillagée qui donne sur une autre chapelle : la « chapelle des princes ».
Cette chapelle contient les restes de différentes personnes inhumées après la révolution :nous y trouvons les filles de Louis 15 - Adélaïde morte en 1800 et Victoire morte en 1799 - , le duc de Berry qui était le fils de Charles 10, lui-même frère de Louis 16, et 3 de ses enfants. La disposition des cercueils évoque le caveau des Bourbons au 17e et 18e siècle. En effet, à partir d’Henri 4, fondateur de la lignée, on assista à un abandon de la statuaire et du monument funéraire. Les corps sont simplement embaumés et enfermés dans des cercueils posés sur des tréteaux de fer.
Au fond de la chapelle, sur le mur, sont disposés sur des étagères des urnes. Les voyez-vous ? Elles contiennent des restes (cœurs et entrailles) d’autres personnages royaux inhumés en d’autres lieux. Ces restes ont été sauvegardés à la révolution et rapatriés ici à la restauration. Ces urnes n’ont rien de spectaculaire pour les yeux, mais tout de même, sachez qu’à deux pas de vous, il s’agit des restes des corps d’Henri 3, Henri 4, Marie de Médicis, Louis 13, et Louis 14. Sortons maintenant de cette crypte et retrouvons-nous au sommet de l’escalier que vous trouverez sur votre droite.


<< 16 - L’espace souterrain ...         18 - La façade principale... >>

Sommaire complet du dossier :