Les Religions à Rome

La colline du capitole

Les Religions à Rome

La religion se caractérisait avant tout par un ensemble d’actes et de devoirs à rendre aux dieux. Et en échange, on en attendait protection et prospérité. Les romains ne croyaient en leurs dieux que de manière très mitigée. Ils étaient de fait, affublés de défauts…très humains. Par ailleurs, leur religion n’était pas une religion du Salut et n’offrait aux hommes aucune promesse d’espérance après la mort. Ce manque favorisera très tôt le goût des romains pour les religions d’origine orientale, comme le culte d’Osiris, de Mithra, de Cybèle, ou même plus tard, le christianisme. Des cultes qui eux, offraient des promesses d’éternité.
Parmi ces fois nouvelles, c’est le christianisme qui les marquera de la façon la plus importante et…la plus durable, si l’on en juge par la présence du Vatican à Rome.
En attendant, les dieux romains, dans la sphère du privé comme dans le domaine public étaient très nombreux. Ils étaient le plus souvent une forme romanisée des dieux grecs. Les dieux les plus vénérés étaient ceux de la Triade capitoline que nous venons d’évoquer, mais aussi Apollon, Mars, Vesta ou Vénus. Chacun de ces dieux ayant autorité sur un type d’activité ou de sentiment humain particulier. Le temple de Jupiter capitolin se trouvait sur le sommet de droite. De nombreux restes, peuvent encore en être vus dans le musée du Capitole.


<< 5 - La place du Capitole...         7 - L’aménagement de la ... >>

Sommaire complet du dossier :