Le Portique Octavie

La colline du capitole

Le Portique Octavie

Retournons maintenant légèrement sur nos pas, en remontant la via del Teatro Marcello en direction de la Place de Venise, et prenons à gauche, la Via Montanara.

Nous avons pris à gauche la via Montanera. Continuons tout droit jusqu’à la place Campitelli.

Ce nom de place Campitelli « le champ de la flèche », provient sans doute de la colonne guerrière que nous venons d’évoquer. Traversons la place dans toute sa longueur.

Au bout de la place Campitelli, tournons à gauche dans la Via della Tribuna di Campitelli, que nous remontons sur 50 mètres, jusqu’à son croisement avec la Via Sant’Angelo in Pescheria.

Nous sommes au croisement de la Via Sant’Angelo in Pecheria. Prenons cette ruelle à droite sur une trentaine de mètres, et nous débouchons alors entre des colonnes antiques. Nous sommes sous le portique d’Octavie.

Pour l’admirer, traversons-le complètement pour continuer jusque dans la large Via di Portico di Ottavia. Là, retournons-nous pour faire face à ce monument.

Ces ruines font partie de l’entrée principale d’un portique. Un portique, au sens romain, était une grande place bordée de colonnades sur son pourtour. Cette place était destinée à des cérémonies religieuses et d’état, mais servait aussi à la promenade. Dans l’Antiquité, en passant ce portail, on pénétrait dans la cour centrale, où s’élevaient deux temples. L’ensemble comprenait aussi deux bibliothèques : une grecque et une latine. Ce que nous voyons ici sont les restes d’un des cinq portiques qui se trouvaient ici, dans le quartier du cirque Flaminius, aujourd’hui disparu. Le portique d’Octavie a une origine très ancienne, puisqu’il fut édifié pour la première fois en 146 avant Jésus-Christ. Mais entre 32 et 23 avant notre ère, Auguste le fit entièrement restaurer, et le dédia à sa sœur Octavie. En regardant l’architrave, c’est-à-dire la bande horizontale entre le sommet des colonnes et la base du fronton, nous voyons une inscription où apparaît le nom de Septime Sévère, c’est l’empereur qui le fit rénover en 203 après Jésus Christ. Avec le portique d’Octavie, nous pénétrons dans le quartier juif de Rome, l’ancien ghetto médiéval.


<< 12 - Le théâtre Marcellus...         14 - Le Tibre... >>

Sommaire complet du dossier :