L’arc marc Aurèle : façade large

La medina de tripoli

L’arc marc Aurèle : façade large


Et maintenant, soyons dos à la mer et face à un des grands côtés de l’arc. On l’appelle l’arc de marc Aurèle, car c’est cet empereur romain qui le fit ériger en 163 de notre ère. Ce type d’arc est appelé Janus, c'est-à-dire qu’il est ouvert sur ses 4 côtés, et tétrapyle, parce qu’il s’élève sur 4 piliers. Maintenant, portez votre regard vers le sol sur lequel il s’élève. En regardant la base des piles, on note qu’il repose directement sur le sol, et non sur une petite base, comme l’arc que fit élever l’empereur septime Sévère à Leptis magna. Cela veut dire quoi ? Et bien tout simplement que ses 4 ouvertures permettaient le passage des chars…. Il marquait donc un croisement routier entre 2 axes de la cité. 2 axes dallés d’ailleurs donc des axes importants. Il possède donc 2 façades majeures ouvertes sur le décumanus….Vous vous souvenez, le decumanus est cet axe ouest-est, qui est parallèle à la côte. Et il possède aussi 2 façades mineures, elles orientées sur le cardo, c'est-à-dire sur l’axe nord-sud. Et son matériau ?? Et bien, regardez, il est construit entièrement en marbre grec, ce qui était déjà un luxe pour Rome. Et donc plus encore pour les provinces. Regardons sa décoration maintenant et pour cela regardez à l’extrémité de chacun des pylônes : il y a un délicat relief en bandes verticales, qui représente des rinceaux peuplés. Approchez-vous sur celui de gauche pour mieux les voir. Les rinceaux sont ces longues et souples tiges végétales, faites de feuilles et de petits animaux qui y ont pris place. Ici, prenez le temps et laissez vos yeux chercher ce petit peuple de décorations : vous verrez des oiseaux, des grappes de raisin. Sur les piles des façades majeures comme celle devant laquelle nous nous trouvons, vous pouvez voir des niches. Elles contenaient des statues d’empereur qui rappelaient à tous l’appartenance à l’empire. A présent, levez les yeux au dessus de la niche et regardez dans cette partie triangulaire. On y voit des représentations de victoires : ce sont ces femmes ailées aux draperies flottantes portant la palme de la victoire.


<< 3 - Histoire de Tripoli...         5 - L’arc marc Aurèle : ... >>

Sommaire complet du dossier :