La mosquée al naga

La medina de tripoli

La mosquée al naga

Entrez dans la salle de prière de cette mosquée Al naga.

Regardez le plan de cette mosquée: il est très simple. Il s’organise en 2 parties sensiblement égales : la salle de prière et une cour attenante. La salle de prière est planifiée elle aussi en 2 parties à partir de l’axe central qui conduit de l’entrée au mihrab qui lui fait face. Regardez de chaque côté de cet axe, vous voyez 18 colonnes. Parcourez cette salle en portant votre attention sur les colonnes et leurs chapiteaux. Toutes sont de diamètre différent. La plupart d’entre elles sont des colonnes de granit qui ont été badigeonnées de blanc, 2 sont des colonnes romaines cannelées. Les chapiteaux sont de hauteur, de matériau varié et sont eux aussi des réemplois. Cette petite forêt de 36 colonnes soutient un plafond fait de petites coupoles, qui forment la couverture. Son extrême sobriété est son caractère le plus marquant surtout à Tripoli où nous nous étions habitués aux très jolis plafonds à mini coupoles. Certains pensent que cette sobriété est due à la doctrine malékite, une des écoles juridiques de l’islam, à propos desquelles un chapitre va suivre. En regardant les murs, le mihrab et le minbar, vous pouvez noter l’absence de décor. Cette austérité se retrouve sur sol, qui n’est qu’un plancher ordinaire recouvert de tapis. Et maintenant, regardez vers la porte d’entrée et rendez vous vers l’angle de la salle qui se trouve à gauche.

Portez votre attention sur cet angle. Vous pouvez voir des morceaux de mur et de tronc de palmier pris dans la maçonnerie. Bizarre, nous direz vous. Et bien en fait, ce sont les vestiges d’une plateforme utilisée au 16e siècle, par un érudit du soufisme lors de ses entretiens théologiques.


<< 17 - Histoire al naga...         19 - Le foundouq al Bacri... >>

Sommaire complet du dossier :