La façade du palais Stroganov

La place du palais et la 1ere partie de la perspective nevski: de l'amiraute au gostini dvor

La façade du palais Stroganov

Observez à présent la façade qui donne sur la Perspective. Pour cela, finissez de traverser le pont et remontez la Nevski prospect pour vous retrouver face à ce palais.

Vous voici en face de la façade principale du palais Stroganov. Vous soyez qu'elle s'élève sur trois niveaux avec d’énormes colonnes sur les deux derniers niveaux. La partie centrale de cette façade en constitue l'axe de symétrie. Ce palais est particulièrement décoré avec les triples colonnes qui s'élèvent de part et d'autre de la porte principale et qui soutiennent un fronton jusqu’au-dessus du 3ème niveau. Ce fronton est frappé aux armes des Stroganov.
Ces colonnes, avec ses mouleurs autour des ouvertures, visent là aussi à magnifier le bâtiment dans le plus pur style "baroque élisabéthain". Ce palais n'a ni grille, ni jardin, ni communs. Seule une cour intérieure se cache derrière les façades. Nous sommes ici dans le cadre d'une maison dite "urbaine" qui devait -selon l'oukase de Pierre dont nous avons déjà parlé– ne montrer côté rue qu'une façade.
Le fils du commanditaire, le comte Alexandre Stroganov, hérite du palais. Il perpétue la tradition de mécénat de la famille et l'enrichissement des collections et de la bibliothèque. Ce comte contribue activement à la vie culturelle du pays en participant à la 1ère société savante créée en Russie, et en adhérant à la franc-maçonnerie. Il est par ailleurs nommé directeur de l'Académie des Beaux-Arts. Cet amateur d'art fait réaménager l'intérieur de son palais par Andrei Voronikhine, sans doute un fils naturel d’Alexandre né d'une serve. L'enfant est élevé dans une famille de serfs de la province de Perm. Devenu jeune homme, il est affranchi et rejoint Saint-Pétersbourg où son père l'élève avec son autre fils, Paul. Tous deux voyagent en Russie, puis à Genève et en France où ils sont témoins de la Révolution. Andréi découvre Paris et son architecture. Dès son retour en Russie, il travaille comme architecte pour son père qui l'introduit à l'Académie. De là, il obtient des commandes importantes comme nous le verrons tout à l'heure. Pour l'instant, revenons à ce palais, lieu de somptueuses réceptions jusqu'à la Révolution bolchevique. Jusqu’à la réquisition du bâtiment et des collections par le gouvernement soviétique. Aujourd'hui, le gouvernement cherche à faire revivre les anciens palais. C'est pourquoi celui-ci a été transformé en musée. Il a été restauré, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, avec pour objectif de reconstituer les anciens aménagements. On y a aussi installé une partie des collections du musée russe, notamment celle qui provient des anciennes collections Stroganov.


<< 10 - Le palais Stroganov...         12 - L’Eglise Hollandaise... >>

Sommaire complet du dossier :