La place du vieux marché 

La salzbourg de mozart : la getreidegasse et la ville bourgeoise de salzbourg

La place du vieux marché 

Continuons à marcher dans la Judengasse en direction de la Tour ornée d’une horloge qui se dresse devant nous. Nous nous arrêterons avant la tour au niveau de la vaste place qui s’ouvre sur notre gauche : c’est la place du vieux marché : c’est l’Alter Markt.

Êtes-vous bien devant la place du vieux marché qui s’ouvre à gauche de la Judengasse ? L’ensemble nous semble superbe avec ces maisons patriciennes de 4 étages aux couleurs pastelles, aux délicats ornements de stuc, mélange de plâtre, de colle et de poudre de marbre. Et maintenant, allons devant cette fontaine que nous voyons au centre.

Au centre de ce beau bassin de marbre, nous voyons une colonne sur laquelle se tient un soldat vêtu d’une armure et portant un casque surmonté d’un beau panache. C’est une armure romaine antique. Ce personnage, enveloppé d’un large manteau, tient un drapeau dans sa main droite ce qui laisse supposer qu’il occupait un poste important dans l’armée romaine. Regardons sa main gauche. Elle renverse un seau d’eau sur une petite construction située à ses pieds. Observez cette construction qui ressemble à une église miniature de laquelle s’échappent des flammes recouvertes d’or. Le seau renversé et le bâtiment en flammes sont des attributs qui nous permettent d’identifier ce soldat. Il s’agit de Saint Florian, l’un des protecteurs de l’Autriche. 2 mots sur lui : il était un Haut fonctionnaire romain de la région de Vienne, martyrisé en l’an 304 pour ses convictions chrétiennes. Il fut jeté dans le fleuve Enns avec une pierre attachée au cou. Cette mort par noyade en fit un saint protecteur contre les incendies ce qui explique la présence du seau et de la maison en flamme. Regardez sous saint Florian maintenant : la colonne est ornée d’un blason orné d’une forteresse aux trois hautes tours crénelées et à la porte en arcade. Ce sont les armoiries de Salzbourg.
Ensuite, admirons un instant la superbe grille de fer forgé qui entoure la vasque de pierre. Nous avons ici un bel exemple de la délicatesse avec laquelle les artisans Salzbourgeois travaillaient le fer au 17e siècle. La grille est formée d’une suite d’enroulements délicats s’achevant en boutons de fleurs. Il s’agit d’entrelacs, un motif ornemental inspiré par la Renaissance italienne. La vasque et la grille datent du règne du prince-évêque Wolf Dietrich en 1585. La statue de Florian est un rajout baroque de 1734.


<< 8 - Judengasse : le n°18...         10 - La Pharmacie de la c... >>

Sommaire complet du dossier :