Le café Tomaselli

La salzbourg de mozart : la getreidegasse et la ville bourgeoise de salzbourg

Le café Tomaselli

Tournons maintenant le dos au magasin et traversons la place pour nous rendre en face devant le bâtiment précédé d’une galerie sur laquelle est inscrit : café Tomaselli 1703.
Pendant que vous la traversez, nous allons déjà vous en parler un peu. Nous avons déjà évoqué cette institution: c’est le plus ancien café de la ville. Au 18e siècle se trouvait à cet emplacement le café Steiger qui était la première maison spécialisée dans le café, boisson que les Autrichiens avaient obtenue des Turcs. La légende raconte que, lors de la fuite des Turcs après le siège de Vienne en 1683, les troupes impériales découvrirent dans le butin des sacs contenant d’étranges graines noires : les grains de café. Très vite, l’habitude fut prise de consommer cette boisson. En 1852, le pâtissier italien Carl Tomaselli acheta le café Steiger et ses descendants dirigent toujours ce lieu, rendez-vous chic et intellectuel de la ville avant la seconde guerre mondiale. Les écrivains Stefan Zweig et Hugo Von Hoffmannstahl y possédaient leur « Stammtisch », tradition correspondant à la table des habitués. Il est d’usage en Autriche que les personnages d’un âge respectable occupent les salons du rez-de-chaussée, tandis que la jeunesse prend place à l’étage ou sur la véranda. Ce café est renommé pour ses pâtisseries : les serveuses vous en présenteront un choix directement à votre table. Les serveurs masculins, tradition oblige, sont préposés aux boissons. N’hésitez pas à entrer et éventuellement à consommer, le décor est superbe. Il remonte à la fin du 19e siècle et les murs, recouverts de lambris de bois sombre, nous plongent dans l’empire des Habsbourg.
Et si vous entrez, nous nous retrouvons ensuite devant la galerie du café.


<< 10 - La Pharmacie de la c...         12 - La tour de la mairie... >>

Sommaire complet du dossier :