La guerre des deux roses

La tour de londres

La guerre des deux roses

Allons maintenant jeter un coup d'oeil derrière la cloison de bois peint. Il s’y cache une minuscule chapelle. Différents objets sont présents. Regardez à droite : on voit une sorte de bassin dans lequel était lavée la vaisselle sacrée. A gauche, une sorte d'étagères où étaient conservés les objets du culte. Cette chapelle, comme bien des pièces du château, a sa légende. On prétend qu’au 15e siècle, Henri 4 de Lancastre y fut assassiné par son ennemi Édouard quatre alors même qu'il y était en prière. Cet épisode est à inclure dans la guerre des deux roses, guerre meurtrière entre deux branches de la famille des Plantagenêt et dont Shakespeare s'est inspiré pour sa pièce « la nuit des rois ». C’est une page noire de l'histoire d'Angleterre et elle occupera une grande partie du 15e siècle. La rose rouge était l’emblème de la famille York et la blanche, celle de la famille Lancaster. Le duc Richard d'York défait l'armée du roi Henri 4 de Lancastre  à Saint Albans, au nord-ouest de Londres. Cette première bataille marque le début de la guerre des deux Roses qui oppose la maison de Lancaster à la maison d'York, pour la possession de la couronne d'Angleterre.
Cette guerre civile décimera l'aristocratie anglaise et affaiblira le royaume. En 1485, à la bataille de Bosworth, Richard 3 (de la maison de York) est tué, et le vainqueur, Henri Tudor (de la maison de Lancastre) est couronné roi d'Angleterre sous le nom d'Henri 7. Cette bataille met fin à la guerre des Deux Roses qui aura tout de même duré 30 ans de 1455 à 1485. Henri 7 épousera ensuite Elisabeth 4 de la famille York, et qui était la nièce de Richard 3. C’est un peu compliqué, mais l’important à retenir est que, avec ce mariage, il réunissait les deux Roses et fondait la dynastie des Tudor qui règnera en Angleterre jusqu'en 1603 et qui fournira bien d’autres sujets à Shakespeare. Et maintenant, levons la tête pour admirer le système d'éclairage. Le soir, on allumait la couronne de lumière suspendue au plafond. Cet immense lustre, qui date du 19e siècle, correspond à des descriptions données dans des documents écrits encore conservés de nos jours. De chaque côté du trône, se tiennent aussi d'immenses chandeliers. Couronne de lumière et chandelier donnent à cette salle une chaleur conviviale.


<< 10 - La tour Wakefield ...         12 - La 1ère enceinte int... >>

Sommaire complet du dossier :