Le sous-sol de l’édifice

La tour de londres

Le sous-sol de l’édifice

Poursuivons le parcours de la visite en descendant au sous-sol de l’édifice. Pour cela, prenez l’escalier en colimaçon au fond de l’écurie à droite.

Faites le tour jusqu’à la boutique en écoutant le commentaire suit. La première partie nous présente encore des affûts de canon de toutes tailles et de tous calibres. Les pièces plus petites qui lui font suite, nous présentent des explications sur les transformations de la tour au 19e siècle. Car jusque-là, jusqu’au 19e donc, la tour avait été laissée à l'abandon et était dans un état déplorable. Mais Victoria eut l’intuition qu’elle pourrait faire de la tour de Londres l’une des incarnations de la grandeur de l'Angleterre. Nous sommes alors à la fin du 19e siècle, période où l'Empire colonial anglais est à son apogée. La métropole a le besoin pressant de faire valoir son passé pour faire impression aux civilisations qu’elle découvre et que bien souvent elle soumet. La tour de Londres devient donc alors ce lieu symbolique de la pérennité du pouvoir et de la continuité de l'histoire. En reine avisée, Victoria en demande la restauration et le classement en monument historique. L'ensemble de l'édifice, restitué de la façon la plus fidèle possible, devient un musée où le peuple anglais est invité à redécouvrir son histoire. En 1841, on en rédige le premier guide officiel et en 1901 la tour compte déjà plus de 500 000 visiteurs par an. Mais revenons à cette pièce sans fenêtres où nous nous trouvons : au moyen âge, c’est là qu’étaient conservées les denrées nécessaires pour tenir un siège. Continuez maintenant jusqu’à la boutique et si vous le souhaitez, prenez le temps d’y faire des achats.


<< 20 - La salle de l’écurie...         22 - Les joyaux de la cou... >>

Sommaire complet du dossier :