Dossier : La tour de londres

La salle du trésor


Auteur :

Nous arrivons enfin dans la salle du trésor, véritable coffre-fort comme vous pouvez en juger par l’épaisseur des portes.

La vitrine devant nous à l’entrée, présente les deux d'objets les plus anciens de l'exposition. Ce sont les seuls à avoir échappé à la vente du trésor effectuée par Cromwell quand il s’empara du pouvoir au 16e siècle. Il s’agit d’une cuiller en or du 12e siècle qui servait à verser sur le front des rois les huiles saintes au moment du couronnement. Derrière elle, un aigle en or. Plus récent, il date du 16e siècle et servait de coffret pour ranger l'ampoule contenant les huiles. Regardez la vitrine suivante : la cape est entièrement rebrodée de fils d'or, que portait la reine le jour de son sacre. Empruntons maintenant le tapis roulant qui passe devant les joyaux.

L'exposition comprend de nombreuses pièces de valeur inestimable que vous pouvez admirer dans les vitrines comme cette vaisselle liturgique en or utilisée lors des cérémonies religieuses. Dans l’une des vitrines sur notre droite, au milieu de vaisselles somptueuses, remarquez un immense cratère à punch qui servait aux banquets royaux. Cette pièce énorme et dorée, pèse près de 250 kilos !! . Elle date du 19e siècle tout comme les objets qui l’entourent. Ses anses sont en forme de licorne et de lion couronné. Sa vasque et son pied sont ornés d'une profusion de personnages, nymphes, conques et coquillages, qui rappellent l'élément marin. Avant de sortir, arrêtons-nous un instant devant la dernière vitrine à gauche.

Cette vitrine abrite une ravissante fontaine datée de 1840. Pourquoi s’arrêter devant cette vitrine ? Et bien parce que la fontaine est ornée d'un motif de nénuphars qui annoncent, avec 60 ans d'avance, le style art nouveau. Et c’est souvent comme cela que l’art fait des changements de style. UN jour, un artiste lance une idée qui semble saugrenue à ses contemporains. Puis le temps passe, et consciemment ou non, l’idée –la nouvelle esthétique- fait son chemin et éclot quelques dizaines d’années plus tard.


<< Les joyaux de la couronne...         La tour St Martin... >>

<<< Sommaire : La tour de londres


Vos avis