La Medina

La vieille ville: le sud de la medina

La Medina

Nous arrivons devant une porte ancienne dénommée: "Bab Agnaou". Parmi les étymologies possibles, cela pourrait signifier: "porte du bélier". Toujours est-il que cette porte, "bab" en arabe, donne accès à la médina.
La medina est entourée de remparts longs de 19 kms, toujours existants, et hauts de 8 à 10 m. Elle s’ouvre sur l’extérieur par 202 tours ou portes dont celle devant laquelle nous nous trouvons. Elle occupe 20% du territoire urbain de Marrakech mais regroupe 43% des bâtiments construits. C’est dire combien elle est dense. Bien sûr, elle est le lieu de commerce et d’artisanat, et c’est aussi là que se trouvent les joyaux architecturaux de la ville. Regardons maintenant cette porte. Elle est construite en pierres bleutées du Guéliz qui sont les collines entourant la ville. On voit que la porte est constituée de 4 arcs en plein cintre, c'est-à-dire formée de demi-cercles parfaits, emboités les uns dans les autres. Cette technique permet d'alléger la poussée petit à petit. Et maintenant, regardons autour des 4 arcs : vous voyez une belle frise décorative. La frise que nous voyons est un verset du Coran en écriture Koufique, Koufique du nom de la ville de Koufa, en Irak, où elle a été créée. La particularité de cette écriture est qu’elle est très géométrique et se prête parfaitement à la décoration architecturale. Remarquez le contraste avec les motifs fluides des arcs : c'est important, car l'opposition entre la rigueur géométrique de l'écriture et la fluidité du motif décoratif forme l’une des spécificités de l’art islamique. L’origine de cette porte est incertaine, mais son décor sobre l'apparente aux monuments almohades du 13e siècle.


<< 2 - La vieille ville, le...         4 - La ville de Kasbah... >>

Sommaire complet du dossier :