La ville de Kasbah

La vieille ville: le sud de la medina

La ville de Kasbah

La porte ancienne de "Bab Agnaou" s'appuie sur un long mur qui délimite une citadelle qu'on appelle la Kasbah. C'est une ville dans la ville qui contient la partie militaire et administrative de la capitale du Maroc. La Kasbah, entièrement entourée de murailles à l'origine, comprend le palais du sultan, la nécropole royale ainsi qu'une importante mosquée. Quand on est face à la Porte Bab Agnaou qu'on vient d'admirer, on trouve immédiatement à notre droite une brèche dans la muraille par laquelle passe désormais la circulation des hommes et des voitures. Prenons ce passage.

Nous entrons dans la Kasbah. Nous nous trouvons dans une rue très achalandée qui nous conduit, en une centaine de mètres, à la grande mosquée du quartier. Pas de confusion possible, le très beau minaret nous attire et conduit nos pas au pied de la façade imposante de la mosquée de la Kasbah. Où nous nous retrouverons.

Nous nous trouvons maintenant devant la façade de la mosquée de la kasbah. Une première remarque s’impose : elle est très longue (80m) ce qui lui donne tout de suite un aspect imposant. Et sa rigueur est seulement agrémentée par une série de créneaux et de merlons, motifs évoquant de petits escaliers. Mais notons que dans leur Mésopotamie d’origine, les merlons dentelés évoquaient aussi la course ascendante et descendante du soleil. Quant aux créneaux, ils rappellent une enceinte défensive fortifiée. Et comme le terme désignant toute construction fortifiée est « Kasbah », et bien cette mosquée porte le nom de mosquée de la Kasbah. Notons aussi que, comme toutes les mosquées au Maroc, par décision de Lyautey, les non-musulmans ne peuvent pénétrer à l’intérieur. Du coup, on ne peut qu’apercevoir le minaret. Regardons bien ce minaret : on voit qu’il est orné d’une faïence turquoise sur laquelle s’appuie un réseau d’entrelacs. Observons encore le liseré vert qui silonne comme un rinceau de vigne. Et sa forme et son décor serviront de modèle à bien des constructions ultérieures, en particulier aux 15 et 16es siècles. Nous en reparlerons plus tard au cours de notre visite. Mais revenons à cette mosquée : elle est très ancienne car elle date de la fin du 12e siècle. Elle fut édifiée par Yacoub el Mansour, un souverain de la dynastie almohade. La construction de la kasbah, comme celle de la mosquée, était le signe de la volonté de Yacoub de marquer son autorité sur la ville de Marrakech. Ainsi, de grands travaux furent entrepris et le minaret élancé et fastueux témoigne de la grandeur du règne de ce souverain.


<< 3 - La Medina...         5 - Histoire des Saadien... >>

Sommaire complet du dossier :