L’histoire du palais Bahia

La vieille ville: le sud de la medina

L’histoire du palais Bahia

Alors justement, parlons-en de ce palais. Il a été édifié sous les règnes complexes de Moulay abd er rahman et de ses successeurs à la fin du 19e siècle. Cette période marque le début de l’ère coloniale et est extrêmement tendue, et en particulier les rapports entre Moulay Abd er rahman et la France. Alors certes, il reçoit le peintre Delacroix mais il se laisse entraîner dans la guerre contre la France avec Abd el Kader. Incapable de maintenir ses positions, il sera contraint de livrer Abd el Kader et devra accepter la main mise de plus en plus nette non seulement de la France, mais aussi de l'Espagne sur le Maroc. Et ses successeurs Moulay Hassan, et Moulay Abdelaziz ne pourront pas lutter contre le démembrement du Maroc et contre l’instauration du protectorat français en 1912. Le contexte de la construction de ce palais est important car les travaux ont duré très longtemps. À tel point que le peuple en plaisantait et que, lorsqu’on évoquait une affaire interminable, on se référait aux travaux du palais. En fait, celui-ci ne fut pas édifié par les souverains mais par une famille très importante : celle de Si Moussa et son fils Ba Ahmed, qui furent les grands vizirs -les premiers ministres en quelques sorte- des sultans évoqués à l’instant. Aux difficultés d’ordre politiques ou financières rencontrées par la famille de Si Moussa se sont ajoutées des difficultés techniques. Et le plan du palais s’en ressent, comme nous le constaterons. Il n’y a pas vraiment de plan d’ensemble mais une succession de riads (c'est-à-dire de jardins), de cours, de couloirs et de pièces. Et la raison en est simple : c’est que les terrains ont été achetés petit à petit avant de couvrir les 8 hectares qu’il occupe actuellement. Et, chaque fois que l’on achetait un nouveau morceau de terrain, il fallait réviser et adapter les plans. Une anecdote rapportée par les chroniqueurs ajoute qu’en plus de ces difficultés, l’architecte a dû tenir compte d’un problème supplémentaire : l’obésité de Ba Ahmed l’a obligé à construire de plain-pied, car il ne pouvait pas monter les escaliers !


<< 11 - Les Alaouites...         13 - La salle du conseil ... >>

Sommaire complet du dossier :