Le jardin du mont des Arts

La ville haute et la place royale

Le jardin du mont des Arts

Au-delà de la fontaine, la rue Montagne de la cour descend en tournant presque à angle droit. Et nous avons alors face à nous un splendide panorama sur la flèche de l’Hôtel de Ville, émergeant des toits, au-delà du grand jardin qui s’étend à nos pieds. Ce jardin est connu à Bruxelles sous le nom de Jardin du mont des Arts. Descendons quelques marches pour aller jusqu’au palier inférieur. De là, nous verrons aussi les bâtiments qui l’entourent.

Nous voilà dominant le jardin. Et de là, nous pouvons voir et comprendre une partie de l’urbanisme de la ville.

Car depuis le 19e siècle et depuis l’arrivée du chemin de fer, tout ce quartier a posé une série de problèmes. Les autorités bruxelloises souhaitaient en effet relier la gare du nord, située à une extrémité de la ville à notre droite, et la gare du midi, située à l’autre extrémité de la ville à notre gauche. Et c’est chose faîte depuis le milieu du 20e siècle : le train relie ces deux pôles, en passant sous la grande avenue qui se trouve face à nous en bas, de l’autre côté du parc. Et en fait, entre le 19e et le début des travaux, on a toujours fait ici que du provisoire, certains qu’il y aurait ces fameux travaux.

Cela dit, à la fin du 19e siècle, en matière d’urbanisme, il n’y avait pas que le chemin de fer qui pesait sur les décisions, il y avait aussi le roi Léopold 2. Il voulait faire de la colline du Cowdenbèrgh, où nous sommes, une sorte de haut lieu de la culture, où se rassembleraient les plus prestigieux musées de la ville. Il y a partiellement réussi et c’est l’origine du terme « Mont des Arts». Car en plus des musées déjà cités au début de la visite, il y a aussi la grande Bibliothèque Royale de Belgique, qui est le long bâtiment - peu esthétique avouons le- qui borde tout le parc, à notre gauche. Elle occupe en fait l’emplacement du palais de Charles de Lorraine.

Remarquons que dans le mur du bâtiment, proche de nous, un mur médiéval a été intégré, avec des fenêtres gothiques, avec ces sommets pointus caractéristiques. C’est en fait l’ancienne chapelle privée du premier palais présent ici.
Et maintenant, tournons le dos au parc, et remontons les escaliers jusqu'au trottoir. Là, nous continuerons à monter, jusqu’à ce que nous fassions face à la belle façade Art Nouveau du Musée des Instruments de musique, tout en fer et en verre, au sommet de la rue.


<< 7 - Art Nouveau, une œuv...         9 - Le musée des Instrum... >>

Sommaire complet du dossier :