L’église San Bartolomeo

Le barrio de santa cruz et le barrio san bartolomeo

L’église San Bartolomeo

En étant dos à l'Église Santa Maria Blanca et en étant sur le même trottoir qu’elle, prenons la rue Santa Maria Blanca sur la droite.
Marchons quelques pas, et, après avoir dépassé sur notre droite la petite Impasse des Dos Hermanas, prenons la rue suivante toujours sur notre droite, c'est la calle Cespedes.

Marchons sur quelques dizaines de mètres dans la calle Cespedes. Nous sommes désormais dans le barrio San Bartolomeo qui se trouve aussi sur le territoire de l'ancienne juderia, le quartier juif. L'ambiance y est pourtant différente du Barrio Santa Cruz car ce quartier est beaucoup moins touristique. Nous aurons donc l'occasion d'y croiser plus souvent de "vrais Sévillans" dirons-nous.
A l'angle de la 2ème rue sur la droite, la calle Alegria, et de la calle Cespedes, se trouve l'Église San Bartolomeo.

Alors le moins qu’on puisse dire est que la façade de l'église San Bartolomeo se distingue par une grande sobriété. Son clocher peint en bleu et blanc mériterait un certain rafraîchissement. Mais c'est surtout par son histoire que cette église nous intéresse, car elle fut pleine de péripéties. Jusqu'au 13e siècle, le bâtiment était une mosquée. Quelques années après la reconquête de Séville, en 1248, le roi de Castille, Alphonse 10 le Sage la céda à la communauté juive qui en fit une synagogue. Après le pogrom de 1391, qui fut à l'origine d'un terrible massacre, la synagogue fut transformée en église. Celle-ci fut modernisée à la fin de 1779, ce qui explique son allure néo-classique car la mode pour les formes baroques était déjà passée. Bref, cette église résume bien l'histoire de Séville et même celle de toute l'Andalousie.


<< 15 - L’Eglise Santa Maria...         17 - La calle Levies... >>

Sommaire complet du dossier :