La plaza Virgen de los Reyes

Le barrio de santa cruz et le barrio san bartolomeo

La plaza Virgen de los Reyes

Continuons à descendre cette rue très animée jusqu'à l’immense cathédrale Santa Maria la Mayor. Nous arrivons à la Plaza Virgen de los Reyes où s’achèvera notre promenade.

La plaza de la Virgen de los Reyes vient d'être complètement réhabilitée. Elle est bordée par la cathédrale, devant nous, l'archevêché, sur la droite, et la façade blanche du couvent de l'incarnation sur la gauche.
Cette place n'existe que depuis une période relativement récente, puisqu'elle ne fut dégagée qu'en 1790. Auparavant, il s’agissait d’une cour, le corral de los Olmos -la cour des ormes-, qui fut d'abord l'une des cours de la mosquée, avant d’accueillir les réunions du chapitre ecclésiastique et celles du conseil municipal.
Au centre de la place, admirons la très jolie fontaine aux formes spectaculaires. Réalisée en pierre blanche, remarquons ses volutes superposées, disposée de manière pyramidale qui soutiennent cinq lanternes en ferronnerie. C'est un pastiche baroque réussi qui fut réalisé au début du 20e siècle. Les mascarons qui sont des masques grotesques ont été en partie copiés à la Casa del Pilatos, très belle demeure patricienne de la Renaissance.

Nous terminerons en nous tournant, sur notre droite donc, vers la fastueuse façade de l'Archevêché. Contemplons les deux niveaux de cette façade baroque. Celle-ci ne fut terminée qu'en 1705 tandis que le palais lui-même était construit depuis près d'un siècle. La façade est donc plus récente que le palais qui se trouve derrière.

Sa façade à deux niveaux se développe avec ampleur en largeur. Remarquons les longs bandeaux horizontaux, les pilastres et surtout l'alternance de couleurs rouge et ocre. Tout est calculé pour servir d'écrin au splendide porche de marbre qui est plaqué sur cette façade.
Regardons d'abord la partie basse du porche. 4 colonnes, réparties 2 à 2 de part et d'autre de la porte soutiennent un fronton. Mais, nous pouvons constater que ce fronton, c'est-à-dire la partie qui est en général triangulaire au-dessus de la porte, n'a pas une forme habituelle. En effet, ce fronton est non seulement curviligne mais aussi interrompu en son milieu. Comme si l'architecte avait joué avec les formes traditionnelles. Les colonnes sont ornées de motifs végétaux. On retrouve ses mêmes motifs entre les colonnes, et aussi à l'étage supérieur du porche. Le premier étage du porche comporte une ornementation encore plus somptueuse. Les motifs végétaux couvrent de manière exubérante les montants de la fenêtre ainsi que le fronton qui la surmonte. Ce fronton, lui aussi curviligne est surmonté par de petits vases de pierre. De part et d'autre, de la fenêtre nous voyons 2 statues qui symbolisent la puissance de l'église et son rayonnement sur le monde. C'est du haut de ce splendide balcon que l'archevêque pouvait venir bénir les fidèles sévillans.
Ainsi, fantaisie, couleurs contrastées, mouvement, tous ces éléments forment ainsi un merveilleux décor baroque, permettant à l’archevêque de faire des apparitions spectaculaires et théâtrales.
Et c'est dans ce cadre somptueux que s'achève notre promenade.


<< 23 - La Calle Mateos Gago...         

Sommaire complet du dossier :