L’extérieur du Bundestag

Le bundestag et le quartier du gouvernement

L’extérieur du Bundestag

Analysons le fronton. Sous ce fronton, vous avez sans doute déjà remarqué l’inscription en grandes lettres, seul texte présent sur la façade : « Dem deutschen Volke » qui signifie « Au peuple allemand ». Cette inscription ne fut rapportée ici qu’en 1916 pour honorer les efforts du peuple pendant la Première Guerre mondiale. Désormais, elle rappelle que les députés travaillent pour le bien du pays.

Levons maintenant les yeux sur l’immense fronton triangulaire au dessus de l’entrée. Nous y voyons au centre un immense écusson encadré par deux guerriers au torse nu et couronnés d’un casque antique. Celui de droite porte un casque muni d’ailes, un peu comme Astérix, tandis que celui de gauche a une corne attachée à la ceinture. Vous l’avez compris, ces deux soldats sont des Germains symbolisant les Allemands. Ils ont un bras levé. Derrière ce bras levé, nous voyons un feuillage qui se poursuit autour de l’écusson central. Reconnaissez-vous ces feuilles ? En étant attentifs, nous remarquons qu’il s’agit de feuilles de chêne : sachons-le, le chêne est l’arbre de l’Allemagne.
L’écusson est décoré d’un aigle imposant aux ailes déployées. Nous avons ici l’oiseau héraldique de l’Allemagne et au dessus de l’écusson, nous voyons la couronne impériale germanique posée sur un baldaquin. Tout cela nous semble néanmoins très statique et martial ne. C’est évidemment le style de l’époque qui correspond à la montée en puissance de l’Allemagne et surtout de la Prusse. Nous voyons que le fronton est peuplé de nombreux personnages situés à droite et à gauche de l’écusson. Concentrons-nous d’abord sur la partie droite. Nous avons une femme assise et drapée à l’Antique tenant une tablette sur laquelle elle s’apprête à écrire, mais que veut-elle donc écrire ? Et bien l’histoire, tout simplement. Il s’agit de la muse de l’Histoire qui inscrit les grands événements de l’Allemagne. Elle est encadrée par deux enfants nus. Celui situé devant elle n’est-il pas adorable, il semble regarder avec beaucoup d’attention ce que la muse inscrit. Mais surtout, il s’appuie sur un globe terrestre qui fait allusion à la géographie. Enfin plus à droite, nous voyons un jeune homme nu de profil qui sculpte un buste. Regardez bien le buste. Ne trouvez-vous pas étrange, dans ce décor antique, de voir un buste d’homme portant des moustaches et de belles bacchantes ? Ce buste est en fait le portrait du 1er empereur d’Allemagne : Guillaume 1er. La partie droite du bas-relief symbolise donc les arts, les sciences et l’histoire de la Nation.

Et maintenant, regardons sur la partie gauche du fronton. Nous y voyons un homme barbu assis et dont seuls les reins sont cachés par un drapé. Il tient le manche d’un marteau posé à terre. Mais pourquoi un marteau ? Ce personnage est le dieu des Forges : Vulcain. Devant lui, nous voyons un enfant portant un casque et un drapeau : il symbolise l’armée et pour finir, nous avons, à l’extrême gauche, une proue de bateau et une chouette aux ailes déployées devant des épis de blé. Quel drôle de mélange ? Vulcain symbolise l’industrie, l’enfant l’armée, le bateau la marine, la chouette la sagesse et le blé l’agriculture.
Le fronton est donc une représentation du bon fonctionnement et de l’abondance de l’Allemagne.

Regardons maintenant en haut des marches, sous les colonnes, les deux immenses bas-reliefs verticaux encadrant la porte vitrée de l’entrée. Nous y voyons une superposition de grands blasons héraldiques. Vous l’avez certainement deviné, il s’agit des régions allemandes. Mais à quelle époque ? Naturellement au moment de la construction du Bundestag, soit à la fin de l’empire allemand. Ce ne sont pas forcément les états actuels ou Bundesländer. En fait, aujourd’hui, la République est constituée de 16 états. Or si nous regardons attentivement les blasons sculptés, il y en a beaucoup plus. Nous allons les détailler en commençant en bas du bas relief de droite. Nous voyons deux grands blasons superposés dans le milieu encadrés par des blasons plus petits. Cela signifie que les grands blasons correspondent aux États les plus importants de la monarchie. Ces blasons sont ceux de royaumes d’Allemagne. Les plus petits sont ceux de principautés et duchés. L’ensemble des blasons se détache sur un fond décoratif en relief riche en feuillages, plantes et personnages divers dont des hommes nus portant des épées et symbolisant encore une fois le guerrier germain.
Commençons la description par le bas. Nous y voyons une femme allongée de profil. Devant elle se tient un enfant qui présente un bouc devant un fonds d’épis de blé. Cette image symbolise la richesse agricole du pays. Tandis que la femme est le Danube, l’un des 2 grands fleuves traversant l’Allemagne. Le premier grand blason au dessus de la femme est celui du Royaume de Württemberg. Il est reconnaissable aux trois bois de cerf dans sa partie gauche. Le duché de Württemberg fut élevé par Napoléon au rang de royaume en 1806. Alors, nous n’allons pas vous lire tous les blasons, mais tout au moins les plus importants. Ainsi, deux rangées au-dessus du grand blason du Württemberg, nous voyons le grand blason quadrillé de losanges blancs et bleus du royaume de Bavière.

Regardons maintenant la frise sculptée à gauche de la porte en commençant par le bas. Le principe décoratif est strictement le même que pour le bas-relief de droite.
Nous y voyons d’abord un homme nu de profil couché dans l’eau. Il représente le Rhin. Au-dessus de lui, le grand blason est celui du royaume de Saxe.
Et 2 rangées au dessus, au milieu nous voyons un grand blason avec un aigle : c’est bien entendu celui du royaume de Prusse dont Guillaume 2 était le souverain. En effet, Guillaume était à la fois roi de Prusse et empereur d’Allemagne.

En fait, tous ces blasons nous ont permis de comprendre que l’Allemagne est un pays récent, et qui fit en moins de cent ans un assemblage de ses composantes régionales que la France mit plusieurs siècles à réaliser. Ainsi, les Régions allemandes d’aujourd’hui, nous l’avons compris, sont issues des principautés, duchés et royaumes allemands d’il y a cent ans.

La république allemande est ainsi un état fédéral ou plus exactement une confédération d’états plus ou moins indépendants réunis grâce aux instances centrales que sont le parlement (Bundestag) où nous sommes, le Chancelier et le Bundespresident. Mais chaque état dispose de son propre gouvernement avec des ministères. Pour parler simplement, disons que le Bundestag arrondit les angles et traite des grandes affaires internationales, des réformes essentielles comme l’assurance maladie. Néanmoins, il est nécessaire de traiter avec chaque gouvernement de province.


<< 4 - Historique du Bundes...         6 - La coupole de Forst... >>

Sommaire complet du dossier :