La rue de Bretonvilliers

Le charme de l'ile saint-louis

La rue de Bretonvilliers

A présent, retournons-nous. En face de l’hôtel Lambert, rue Saint-Louis-en l’Ile, s’ouvre sous une arcade la rue de Bretonvilliers. L’arcade supporte une véritable maison de 3 étages. C’est l’un des derniers vestiges de l’hôtel de Bretonvilliers, jadis la plus vaste, et peut-être la plus somptueuse demeure de l’île Saint-Louis. Terminée en 1640, elle occupait tout le côté gauche de la rue de Bretonvilliers, et toute la partie gauche du quai de Béthunes. C’était aussi, sur l’île, le seul véritable hôtel de type « entre cour et jardin ». Cette disposition, où le bâtiment a d’un côté un jardin et de l’autre une cour, est très fréquente dans le marais, mais c’est un cas unique ici. Mais n’en disons pas plus de cet hôtel, dont il ne reste presque rien: ses dimensions lui ont été fatales : on l’a détruit en 1840 pour construire des immeubles de rapport. Avancez dans la rue de Bretonvilliers jusqu’au n°6

Retournons-nous et regardons l’autre côté de la maison perchée sur l’arcade de Bretonvilliers : c’est le meilleur point de vue. Quant au nº 6, il s’agit du Petit-Bretonvilliers, c’est-à-dire de l’autre vestige, avec la maison perchée, de l’hôtel disparu. Ici, à l’époque, il s’agissait de la cour des communs. Essayons de franchir le portail et, si le code n’est pas activé, nous nous retrouverons devant une grille à travers laquelle nous verrons une cour bien agréable, mais toute simple: c’est normal, puisque c’était là une cour de service. Allons maintenant au bout de la rue de Bretonvilliers, sur le quai de Béthune, à droite devant le N°16-18.


<< 7 - L’hôtel Le Vau...         9 - Le Quai de Béthune... >>

Sommaire complet du dossier :