Le groupe de Paris

Le chateau et le quartier de mirabelle

Le groupe de Paris

Allez maintenant devant la prochaine statue située à droite quand nous regardons le groupe d’Enée.

Nous retrouvons un guerrier antique paré d’une superbe armure. Il porte cette fois une jeune femme nue à la poitrine généreuse. Regardez le socle. Il est constitué d’un haut rocher sur lequel sont agrippés des coquillages. La scène représentée est encore une fois tirée de la mythologie antique et montre l’Enlèvement d’Hélène, femme du roi de Sparte, par Paris qui était un prince troyen. Aussitôt, tous les Grecs s’unirent pour attaquer Troie et récupérer la reine. Il s’agit donc de l’événement qui entraîna la guerre puis la chute de Troie dont nous avons vu à l’instant la destruction. Admirez la position d’Hélène. Elle est contorsionnée, son corps forme un S presque comme un serpent. D’un bras, elle repousse Paris. Le visage porte une expression d’affolement bien marquée. Bref, une vraie mise en scène baroque. Cette exagération des expressions et ces larges mouvements furent inventés par le grand sculpteur romain Bernin qui créa un style tout en mouvement. Son œuvre eut une immense influence en Europe. La plupart des sculpteurs connaissaient son œuvre grâce à un voyage à Rome ou bien par le biais de la gravure. Le dessin des sculptures du parc de Mirabelle était dû à l’architecte Johann Bernhard Fischer von Erlach que nous avons déjà rencontré pendant la visite. Or Fischer von Erlach avait travaillé avec Bernin à Rome et nous pouvons nous imaginer qu’il connaissait l’œuvre sculptée du génie italien et rapporta en Autriche ce pathos baroque plein de mouvement et si intense.

Maintenant, regardons les deux groupes situés en face de nous de l’autre côté du jardin. A gauche, nous voyons un combat entre deux hommes à la puissante musculature. L’un soulève le second du sol en lui enlaçant la taille. Il s’agit du combat entre Hercules et le géant Antée, fils de la déesse de la terre. Ce dernier provoqua Hercules en combat. Le héros compris que le géant obtenait sa force phénoménale du sol aussi Hercules le souleva dans l’air et lui broya le torse. A droite, un homme nu et barbu portant une couronne crénelée sur la tête porte une femme qui se débat avec énergie. L’homme en question est le dieu des enfers, Arès, qui enlève la belle Proserpine pour en faire son épouse.

Ces 4 statues ont, comme toujours à l’époque baroque, une seconde signification. Nous avons vu que 4 divinités à l’entrée du jardin symbolisaient les 4 Saisons. Ici nous avons à faire aux 4 Éléments. Le premier groupe d’Anchise avec l’incendie de Troie représente l’élément feu ; Paris enlevant Hélène sur la mer symbolise l’eau, Antée soulevé par Hercules correspond à l’air et enfin Arès avec Proserpine symbolise la terre.


<< 15 - Le groupe d’Enée...         17 - L’ancienne orangerie... >>

Sommaire complet du dossier :