Le Campo de l’Angelo Raffaele

Le dorsoduro insolite de veronese et du tintoret

Le Campo de l’Angelo Raffaele

Vous pouvez maintenant sortir de l'église et la contourner par la gauche afin de retourner sur le Campo de l’Angelo Raffaele d'où vous venez, et qui est situé derrière l'église.

Au centre de cette place, vous remarquerez une belle margelle de PUITS datée de 1349. Elle nous donne l’occasion d’évoquer ces puits vénitiens, si typiques et qui font totalement partie du paysage de la ville. Mais, loin de n’être que pittoresques, ils furent tout simplement indispensables à la survie de ses habitants, jusqu'à ce qu'ils soient remplacés par des conduites d'alimentation en eau potable, au début du 20e siècle, seulement.

En effet, les Vénitiens, ne pouvaient atteindre les nappes phréatiques. Dès lors, ils étaient contraints d’utiliser l'eau de pluie, et même de faire venir, en appoint, de l'eau douce transportée par barques depuis la terre ferme. Pour ce qui est de l’eau de pluie, la technique utilisée était celle de la citerne filtrante. L'eau de pluie, en provenance des toits et des cours dallées, était récoltée par des puisards qui la transféraient dans la citerne. Celle-ci est en fait une cuve imperméable en argile. A la sortie de la citerne et avant d'arriver à la base du puits, l'eau était filtrée par du sable. Alors, pour information, dans les quartiers inondés, la citerne est surélevée. Soyez aussi attentif aux puisards, ils sont sur toutes les places ; ce sont ces dalles trouées légèrement incurvées.


<< 3 - L'église de l'Ange R...         5 - L’Église Saint Sébas... >>

Sommaire complet du dossier :