La Nouvelle Sacristie

Le duomo : la cathedrale de florence

La Nouvelle Sacristie

Retrouvons-nous ensuite devant la porte de la Nouvelle Sacristie. Quand on est face au cœur, elle se trouve derrière sur la gauche. Vous la reconnaîtrez à la céramique émaillée aux tons bleus figurant la « Résurrection », situé dans le tympan - cet hémicycle situé au-dessus de la porte.

Nous sommes à présent devant la Nouvelle Sacristie ; l'Ancienne lui faisant pendant de l'autre côté du choeur. Que voyons-nous ? Dans le tympan situé au-dessus de la porte de cette sacristie, une céramique : et c’est le premier exemple connu de céramique émaillée réalisé par Luca della Robbia. Datant de 1444, cette céramique figure la Résurrection. Mais revenons à cet artiste : Luca della Robbia, la plus grande figure de la famille della Robbia, artistes sculpteurs et surtout céramistes aux 15ème et 16ème siècles.

Mais, là, est-ce qu’il ne manque pas quelque chose ? On parle de della robia et tout à coup on passe a laurent de mecicis, bizarre non ?

En fait, nous sommes le 6 avril 1478. Julien et Laurent « se mettent en route vers la sortie. Julien est devant la Chapelle de la Croix lorsque, rapide comme l'éclair, une lame surgit du pourpoint de Bandini (c’est qui ce Badini ?) et plonge dans sa poitrine. Titubant, le jeune Médicis s'écroule.... Julien était mort que, de l'autre côté du choeur, Laurent se débat entre les deux prêtres désignés pour l'exécuter... Le poignard le blesse au cou sans l'atteindre gravement. Se dégageant des mains des deux prêtres, il enveloppe son bras gauche de son manteau pour parer les coups, tire son épée, saute par-dessus la clôture du choeur, et passant devant le maître-autel, se réfugie... dans la nouvelle sacristie. Politien et d'autres amis fermèrent sur lui la lourde porte de bronze. Les assassins prennent la fuite. Les deux prêtres, vite rattrapés, sont lynchés par la foule. D'un autre côté, la conjuration devait prendre le Palais de la Seigneurie, afin de renverser le gouvernement à la solde des Médicis. Les rebelles prennent le rez-de-chaussée et tentent de démettre le gonfalonier, chef du gouvernement. Prisonnier, ce dernier sonne le tocsin du haut beffroi afin d'appeler à son aide la population. Laurent sort alors de la sacristie où il s'était réfugié. Le peuple se rallie aux Médicis et le « Mort aux traîtres » des rues entraîna l'assassinat de tous les conjurés et de la famille Pazzi. Les cadavres se suspendirent ainsi aux fenêtres du palais de la Seigneurie. La Nouvelle Sacristie avait donc sauvé Laurent de Médicis de ses agresseurs et lui permit de garder son pouvoir sur la ville de Florence. Quant à Bandini, qui a assassiné Julien de Médicis, il réussit à se réfugier à Constantinople. Mais un an plus tard, en 1479, Laurent obtiendra sa remise par Mahomet II et le fera pendre aux fenêtres du Bargello, où Léonard de Vinci l'observa et en fit un croquis.


<< 9 - Le chœur de la cathé...         11 - La coupole et la fre... >>

Sommaire complet du dossier :