La fresque et la coupole octogonale

Le duomo : la cathedrale de florence

La fresque et la coupole octogonale

Maintenant, élevons de nouveau nos yeux vers le ciel et regardons. La fresque ornant la coupole octogonale se décompose en 5 niveaux, qu’on appelle des registres. Au registre inférieur, c’est l’Enfer. Est-ce que vous le voyez ? C’est L’épouvante à l’état pur où sont présents tous les archétypes de l’horreur : nous voyons des diables qui flagellent, déchiquètent, et fouettent. Des bêtes sauvages attaquant le genre humain, des monstres maritimes et Lucifer en personne. C’est cette figuré ailée dévorant un homme. Que remarquez-vous sur cet enfer ? Et bien, on voit que c’est un mélange des fantasmes médiévaux. Mais on y voit beaucoup de corps nus : et cela c’est une signature de la Renaissance. Quels autres personnages voit-on ? Regardez à l’opposé de Lucifer : c’est le Christ au Paradis. Positionnez-vous correctement afin de le voir.


Le voyez-vous ? Le Christ auréolé de lumière domine le Paradis où sont figurés angelots, martyrs et saints. A noter : le positionnement de ces deux personnages, emblèmes du Bien et du Mal. Le Christ est placé du côté du chœur de l’église alors que la bête est dépeinte du côté de la nef, c’est-à-dire des fidèles qui doivent se faire pardonner de leurs fautes. Observez au-dessus de lui sur la gauche. La croix de son martyre y est représentée. N’hésitez pas maintenant à prendre quelques minutes pour découvrir les multiples détails de cette fresque.

Dans le cas où vous souhaiteriez découvrir cette œuvre de plus près, il vous est possible de monter à la coupole et de vous retrouver là où se trouve la balustrade, à la base de la fresque. Attention tout de même : pour cela, il vous faudra tout d'abord, gravir 463 marches, puis ne pas avoir le vertige une fois là haut, car vous ferez le tour de la coupole sur l'étroite galerie située à sa base. Néanmoins, votre témérité en sera récompensée, avec une vue vertigineuse sur l'intérieur de l'édifice, puis une vision exceptionnelle de la fresque et des vitraux peu visibles d'où nous sommes. Pourtant, ceux-ci sont décorés des dessins de grands artistes Renaissant, comme Donatello ou Uccello. Signalons enfin un dernier point intéressant : et pour le voir, il vous faudra monter tout en haut, jusqu'au lanternon, qui est la dernière œuvre architecturale de Brunelleschi édifiée après sa mort. L'escalier que vous prendrez est aménagé dans l'espace vide, situé entre les deux coupoles, l’intérieure et l’extérieure. Il vous permettra ainsi de prendre la mesure de cette trouvaille architecturale qui donna à Brunelleschi ses lauriers. Où se trouve l'entrée de la montée à la coupole ? Et bien, non loin de là puisqu'elle se situe à l'angle du transept et de la nef : lorsque nous sommes dos au chœur, c’est l'angle de droite. Mais elle vous est indiquée et vous devez la voir d'où vous êtes.


<< 11 - La coupole et la fre...         13 - Le Florentin Dante a... >>

Sommaire complet du dossier :