L’œuvre de Paolo Uccello

Le duomo : la cathedrale de florence

L’œuvre de Paolo Uccello

Déplaçons-nous à présent de quelques pas vers la gauche. Allons-y. Vous verrez deux peintures figurant des statues équestres. Positionnons-nous face à la première, la première en venant de là où nous sommes.

Nous sommes devant cette œuvre de Paolo Uccello qui représente Sir John Hawkwood dit l'Acuto. «Monumentale »! C’est vraiment l'impression que nous donne cette statue équestre, tant par la statue elle-même que par le piédestal, lourd et massif. Mais est-ce une statue ou une peinture ? Le personnage d'un bronze oxydé par le vert de gris sur un fond rouge est comme statufié. Une volonté de l'artiste bien curieuse, mais parfaitement réussie. Maintenant, observons cette œuvre. Un homme en tenue militaire est fièrement assis sur son cheval. Vu de profil, cette représentation d'une statue est plantée sur un piédestal, massif peut-être, mais intéressant sûrement. Tout d'abord, il est pourvu d'inscriptions en latin et en lettres majuscules: les deux lignes situées juste sous le cheval précisent le nom du personnage : alors lisons-les. Il s‘agit d’un certain  « ionnes acutus», un Britannique, comme il est précisé sur la première ligne, un militaire comme cela est écrit sur la deuxième. Puis, en dessous, sur la corniche, l'on peut lire « pauli ucielli opus », ce qui signifie : Paolo Uccello l'a fait. C’est la signature de l'artiste. Mais cette façon de dessiner très nettement les lettres et de choisir l’écriture en lettre capitale romaines montre bien la volonté de l'auteur de donner à cette œuvre le caractère antique. Un caractère que l'on retrouve aussi à travers l'architecture même, comme ces denticules, ces petites dents donc figurées sous l'inscription du haut. Autre référence à l'antiquité : le cheval, car il semblerait que l'artiste se soit inspiré des Chevaux de la basilique saint Marc à Venise, ensemble sculpté au 3ème siècle de notre ère, qu'il aurait vu lors de son passage en Vénétie. Mais finalement, me direz-vous, quoi de plus banal, là aussi, que cet usage d'éléments antique ! Et non, car l'artiste a réalisé cette œuvre en 1436. La renaissance est alors en train d’émerger à Florence et les références à l’antiquité sont donc peu nombreuses. Et puis ici, nous pouvons voir une 2e caractéristique de ce mouvement artistique: c’est la perspective c'est-à-dire la découverte de la troisième dimension en dessin. Et là, à bien regarder le piédestal, il est un parfait exemple de cette compréhension de ce qui est pour nous aujourd'hui une évidence, une observation toute simple de la réalité... Alors quelques mots sur cet artiste qui fut en son temps l'un des pionniers de la Renaissance ? Paolo Uccello donc, est un peintre du 15ème siècle, célèbre pour ses batailles où chevaux, militaires et lances s'entremêlent et s'entrechoquent. L'une d'entre elles se trouve au Louvre à Paris, une autre au Musée des Offices à Florence. Uccello était réputé pour sa théorie sur la perspective.


<< 13 - Le Florentin Dante a...         15 - Le grand coloriste A... >>

Sommaire complet du dossier :