Le temple des Dioscures 

Le forum romain

Le temple des Dioscures 

Plaçons-nous maintenant de manière à avoir le temple de César à notre gauche, et le Capitole à notre droite. Nous sommes face à un amas de briques, restes du podium d’un temple. Sur la gauche de ce podium s’élèvent encore trois colonnes de marbre. Ce que nous avons devant nous sont les restes du temple des Dioscures, c'est-à-dire les jumeaux mythiques Castor et Pollux. Ce temple remonte au 5ème siècle avant Jésus-Christ, donc au tout début de la période Républicaine. Castor et Pollux sont jumeaux, fils du dieu Jupiter et de la nymphe Léda. Les Romains les ont empruntés à la mythologie grecque. Ils symbolisent l’unité et l’amitié. Ils étaient les patrons de la classe équestre de Rome, c'est-à-dire des chevaliers, ou nobles romains. Selon la légende, ils auraient aidé le peuple de Rome à se débarrasser, vers -510, de leur dernier roi étrusque, Tarquin le Superbe. Ce temple a donc une fonction essentielle dans l’image que la République naissante voulait donner d’elle-même au peuple. Toujours selon la légende, ils auraient été vus sur le forum juste après la victoire contre le roi Tarquin, faisant boire leurs chevaux à une fontaine.
Allons vers cette fontaine. Avançons vers l’espace de ruines à gauche des colonnes du temple. Là se trouve un petit édicule de pierres couronné d’un fronton. C’est la fontaine de Juturne, où les Dioscures auraient fait boire leurs chevaux. Juturne est le nom d’une nymphe de l’eau, qui se trouve être la sœur de Castor et Pollux. Cette fontaine est l’une des plus anciennes de Rome.
Les premiers aqueducs ne feront leur apparition qu’au 4ème siècle. A l’époque royale et aux débuts de la République, il n’y a donc à Rome que l’eau du Tibre, celle des différentes sources et celle des nappes phréatiques. La source la plus importante naît aux pieds de la colline du Palatin, face à nous. La fontaine de Juturne en est le surgissement.


<< 14 - Le temple de Julius...         16 - Le temple de Vesta ... >>

Sommaire complet du dossier :