Le Carlton House Terrace

Le londres royal: buckingham palace et pall mall.

Le Carlton House Terrace

Nous voici devant le N° 10 Carlton House Terrace. C’est le secrétariat du Commonwealth
Nous allons maintenant au pied de l'immense colonne.

Cette immense colonne, plus haute que celle de Nelson à Trafalgar square est dédiée au duc d'York. C'est lui qui est perché tellement haut qu'on le devine plus qu'on ne le voit. Il fut commandant en chef de l'armée britannique à la fin du 18e siècle. Du haut de sa colonne, il domine le paysage que nous découvrons du haut du grand escalier qui descend sur le Mall.
Nous le prendrons après avoir fait un petit tour dans Carlton House terrace.
Et pour l’instant, continuons notre chemin sur Carlton house terrace en laissant les escaliers à notre gauche. Dit autrement, si nous sommes face aux grands escaliers et bien, il faut aller à droite vers cette partie qui s’appelle Carlton House Garden.

Cette rue est parallèle au Mall situé en contre bas et à Pall Mall où nous nous sommes promenés. C'est une petite rue assez courte bordée sur notre gauche par de somptueux immeubles. En fait, ils ne forment qu'un seul ensemble appelé les Carlton House Terrace.

On demanda à l’architecte Nash, en 1829, de réaménager l'endroit en créant des "terrasses", sorte de résidences de luxe dont les façades sud devaient donner sur le Mall et sur St James Park.

Nash réalisa 2 ensembles identiques : celui que vous voyez sur notre gauche et le même de l'autre côté de Waterloo place, de l'autre côté de l'escalier. Ces édifices en style classique d'inspiration romaine ont la forme de 2 rectangles avec à chaque extrémité des ailes en retour pour leur donner l'aspect de pavillons. La façade que nous longeons maintenant est donc la façade sur rue, celle où s'ouvrent les porches d'entrée de chaque hôtel. Remarquez l'organisation de ces porches : groupés par 2, ils sont soutenus par des colonnes et surmontés de balcons. Ils sont tous identiques; Les façades sont toutes blanchies et très bien entretenues. Elles contribuent à la richesse de l'édifice construit pour abriter des gens de la haute société. Plusieurs personnages importants ont vécu dans ces lieux, notamment des ministres comme Palmerston ou encore Stanley ou Gladstone. Maintenant, ces appartements luxueux abritent pour la plupart des Sociétés, des académies ou des institutions de prestige. Ils avaient chacun 9 pièces organisées autour d'un hall central et chacun avait un décor particulier selon les goûts de son propriétaire. Les terrasses de Nash ont servi de modèle à bien des architectes chargés de construire de grands ensembles d'immeubles le long des rues de la capitale. Peut-être avez-vous déjà remarqué cette façon d'aligner les entrées des immeubles en les dotant toutes des mêmes porches ? et bien cela vient de Nash et des immeubles que nous avons sous les yeux.
Avançons jusqu'au N°6/7 dans Carlton House Garden.


Cette partie de l'édifice et celle devant laquelle nous sommes passés sont occupées par la Royal Société qui est une sorte d'académie des sciences. Cette institution habite dans 4 appartements successifs du 9 au 6. Le 6 a été, à la fin du 19ème siècle, la résidence d'un millionnaire enrichi par l'élevage des moutons en Argentine. Mais ce qui a fait qu’il est connu est qu’il a incité le propriétaire et fondateur de la banque Baring à investir en Argentine. Ces investissements ont fait long feu et la banque a connu une première banqueroute. On a reparlé de cette affaire dans les journaux anglais quand la banque a subi un autre crack à cause des mauvaises décisions d'un jeune golden boy dans les années 1995 et qu'elle a fait faillite.
Au N° 5, se trouve le turf organisme qui s'occupe de l'organisation et de la promotion des courses de chevaux
Avançons encore dans la rue jusqu'au N°1.

Nous voyons une plaque bleue sur la façade du Nº 1. Elle est dédiée au Marquis de Curzon qui fut vice roi des Indes au début du 20e siècle .Il a habité et est mort dans cette maison. Sa statue se trouve sur le trottoir d'en face à l'angle du petit square qui longe la rue sur notre côté droit. Le marquis de Curzon fut un homme qui joua un rôle politique important à la fin du19ème siècle. Il fut vice-roi des Indes et ministre des affaires étrangères avant la 1ère guerre mondiale
Si vous le souhaitez, vous pouvez traverser la rue pour aller le voir de plus près. Puis nous ferons demi-tour pour revenir sur Waterloo place, devant la statue du duc d'York.

Nous voici en haut des marches. Cet escalier monumental sépare les 2 bâtiments des Terrace. Il fait en quelque sorte partie de l'ensemble puisqu'il a été aménagé en même temps que les terrace par l'architecte Nash auquel les anglais sont également redevables de l'aménagement de Waterloo place. Profitons encore de la vue magnifique que nous avons devant nous.

Puis descendons les escaliers pour arriver sur le Mall.

Nous voici sur le Mall, cette avenue que nous avons quittée en venant de Buckingham pour aller vers Pall Mall.
En face de nous, nous reconnaissons St James Park, et à droite donc, Buckingham palace et le mémorial de la Reine Victoria, et à gauche, l'arche de l'Admiralty qui ferme la perspective de cette avenue. Avançons jusqu'au bord du trottoir et retournons-nous pour admirer les façades sur jardin des Carlton House à droite et à gauche.

Nous sommes en face des façades sur jardin des Carlton Terrace . Leur style néo classique est assez joli et donne l'impression d'une longue colonnade. D'ici, on ne distingue pas la répartition en appartements telle que nous l’avions vue de l’autre côté. Toute cette longue façade est conçue d'un seul jet. Seuls les pavillons d'angle se distinguent pour donner l'impression d'être des maisons à part entière.
Les parties longues sont traitées d'une manière qui permet à l'architecte d'équilibrer les proportions et de dissimuler la longueur sous un décor qui favorise les verticales.

La façade du rez-de-chaussée, assez basse, est habillée par une galerie aux colonnes trapues qui abrite -entre ses arcades- des bureaux ou des galeries d'art. D’où est ce que cela vient ? et bien, n’oublions pas que ces immeubles sont comme sur le flanc d’une petite pente, et entre les deux bords de l’immeuble, il y a environ 2-3 mètres de différence de niveau. Cette partie joue donc le rôle de sous bassement aux immeubles et permet de rattraper cette différence de niveau entre les façades côté rue et celle côté jardin. Et l’architecte fait d’une pierre deux coups car la galerie formée par les colonnes allège l'ensemble.
Ensuite, ce rez-de-chaussée est surmonté d'un grand balcon, formant terrasse, qui inonde de lumière les pièces des appartements de cet étage, dit noble. A ce niveau, une autre colonnade colossale rythme et unit les deux étages d'habitation. Cette colonnade soutient un 3e niveau de balcon qui forme le dernier étage.
Et comme on le voit, et c’est un procédé classique, l’architecte a cherché à rompre l’horizontalité. Car celle-ci est comme un piège pour l’œil, qui est happé et suit la ligne horizontale qui s’enfuit au loin. L’impression créée est alors écrasante et étouffante.
Mais dans ce cas, avec cet entassement de verticalités –c’est le double niveau de l’arcade puis des colonnades et de par la taille des colonnades, l’architecte donne à l’œil du spectateur des objets pour regarder vers le ciel et pour l’empêcher d’être piégé par cette ligne horizontale qui fuit au loin.
Du beau travail nous semble-t-il.

Nous allons maintenant nous diriger vers l'arche de l'Amirauté. Prenons donc à gauche quand nous avons les escaliers dans le dos et avançons de 10 mètres.

Nous passons devant l'ICA, c'est-à-dire l'Institut d'Art Contemporain.
Cette institution de renommée internationale s'occupe de promouvoir l'art contemporain sous toutes ses formes en privilégiant les productions cinématographiques des artistes du monde entier et les nouveaux medias. Il fonctionne par cycle thématique ou par expositions temporaires. C'est assez étrange et surprenant en général.
A notre droite, de l'autre côté de l'avenue, après St James Park, nous voyons le bunker en pierre et silex foncés à moitié recouvert de lierre du ministère de la Marine. Il est très laid mais a été construit comme un abri anti-bombardement pendant la 2e guerre mondiale et a servi de quartier général à Churchill.
Derrière lui, nous apercevons la grande esplanade de Horse guard Parade et le dos du palais où réside la garde montée royale.
Avançons maintenant jusqu'aux statues qui marquent la fin de l'avenue.

De chaque coté de l'avenue, nous sommes accueillis par une statue de soldat : de notre coté c'est un royal Marine et en face, devant les bâtiments de l'amirauté, c'est le capitaine Cook. C'est normal puisque ce grand découvreur de terres était un grand marin. Il fit 3 fois le tour du monde et périt à Hawaï qu'il avait appelée les îles Sandwich. Il a découvert, à la fin du 18e, les îles du Pacifique auxquelles il a donné son nom, les Nouvelles Hébrides, la nouvelle Calédonie et la moitié du globe jusque-là inconnu. Ces découvertes ne se limitent pas à de simples prises de possession de terres vierges ou habitées. En fait, chacune de ses expéditions fut accompagnée de remarquables savants et scientifiques dans toutes les disciplines concernant les sciences de la terre, l'astronomie, la biologie ou l'ethnographie… Ce fut un des plus grands découvreurs du monde avec la Pérouse et Bougainville qui vécurent à peu près à la même période que lui en cette fin de 18e.
Avançons maintenant jusqu'à l'arche.

C'est un véritable arc de triomphe qui ferme ce grand axe royal du Mall et qui ouvre l'accès à Trafalgar Square et White Hall avenue. Il est appuyé sur les bâtiments du ministère de la Marine de style plutôt néo-classique à notre droite. Erigé en 1910 par sir Aston Webb, il est semi-circulaire et ouvre par 3 portes qui peuvent se fermer par des grilles; Sa forme originale apporte une note souple à une architecture un peu conventionnelle et sérieuse. Il prend toute sa grandeur au moment des cérémonies officielles, quand les cortèges royaux le traversent pour se rendre dans WhiteHall, à Westminster ou dans la City. La petite place ronde, à l'avant, accentue le caractère théâtral et somptueux de ce genre d'événements. De l’autre côté, nous débouchons directement dans Trafalgar Square. Et c’est sous cet arc magistral que s’achève notre promenade dans le Londres Royal.


<< 20 - Le Waterloo Place...         

Sommaire complet du dossier :