Le Jardin secret

Le malas trana insolite

Le Jardin secret

Sortons maintenant de sous la loggia pour rejoindre la cour. Puis, dans la cour, allons sur notre droite en prenant soin de longer le mur d'enceinte du jardin pour aller vers la volière qui se trouve tout au fond à l'angle du mur. Passons devant la volière pour rejoindre le "Jardin secret". Le jardin secret : c'est ce mur étonnant, qui se déploie sur plus de 150 mètres, complètement recouvert d'un décor fantastique.

Le jardin secret : c'est ce mur étonnant, qui se déploie sur plus de 150 mètres, complètement recouvert d'un décor fantastique. En nous approchant, fixez votre regard sur une partie du mur, petit à petit des formes grotesques, monstrueuses se détachent du décor. Le modèle, là encore, est italien. Ce qui est certain, c'est que c'est l'un des plus anciens décors de ce type en Europe et parfaitement conservé.
On peut donc dire que d'abord pour un homme comme Wallenstein, ce qui est important c'est de surprendre, d'être visible, d'être toujours le premier et jamais où on l'attend. Et c'est vrai qu'il n'y a que dans son palais pragois que l'on peut trouver un tel décor. D'ailleurs, l'image provocatrice attachée à Wallenstein est aussi visible dans les peintures que nous avons vu sous la loggia où il est successivement Mars, Enée, Ulysse et bien d'autres encore. Bref, si on voulait classifier le "jardin secret", on pourrait peut-être le rattacher à la notion de "caprice" que l'on donne parfois à des œuvres d'art. Un "caprice" désigne alors une œuvre qui s'évade de la réalité pour aller vers le fantastique, dans laquelle l'imagination est reine et la raison sans effet. On peut dire encore que le caprice est une œuvre unique et fabuleuse, mais inutile aussi, mais c'est aussi dans ce genre de commande que se reflète l'assurance de celui qui l'a commandée. Pour les moralistes, c'est un péché, mais pour un politicien ambitieux comme Wallenstein c'est plutôt un argument.


<< 17 - La Loggia du Palais ...         

Sommaire complet du dossier :